Airport 80 - The Concorde (1978) David Lowell Rich

Airport 80 - Concorde

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France19 décembre 1979
Procédé image35 mm - Couleur
Durée113 mn
>> Rechercher "Airport 80 - The Concorde" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurDavid Lowell Rich
Assistant réalisateurNewton Arnold
Assistant réalisateurKaty Emde
ScénaristeEric Roth
Auteur de l'oeuvre originaleArthur Haileyd'après le roman "Airport"
Société de production Universal Pictures
ProducteurJennings Lang
Directeur de productionWilbur Mosier
Directeur de productionSuzanne Wiesenfeld
Distributeur d'origine CIC - Cinema International Corporation
Directeur de la photographiePhilip H. Lathrop
CadreurWilliam Johnson
Ingénieur du sonJim Alexander
Ingénieur du sonRobert L. Hoyt
Compositeur de la musique originaleLalo Schifrin
DécorateurHenry Bumstead
CostumierBurton Miller
MaquilleurRick Sharp
MaquilleurHallie Smith-Simmons
MonteurDorothy Spencer
ScriptBetty A. Griffin
RégisseurBob Brown
Directeur de castingWilliam Batliner
Directeur de castingRobert J. LaSanka
Coordinateur des effets spéciauxJoe Goss
Coordinateur des effets spéciauxPeter Albiez
Coordinateur des effets spéciauxAbe Milrad
Photographe de plateauStephen Vaughan

générique artistique

Alain Delon(Paul Metrand)
Susan Blakely(Maggie Whelan)
Robert Wagner(Kevin Harrison)
Sylvia Kristel(Isabelle)
George Kennedy(Joe Patroni)
Eddie Albert(Eli Sands)
Bibi Andersson(Francine)
David Warner(Peter O'Neill)
Charo(Margarita)
John Davidson(Robert Palmer)
Andrea Marcovicci(Alicia Rogov)
Martha Raye(Loretta)
Mercedes McCambridge(Nelli)
Cicely Tyson(Elaine)
Jimmie Walker(Boisie Girard, le saxophoniste)
Avery Schreiber(Fyodor Markov, l'entraîneur)
Sybil Danning(Amy Sands)
Monica Lewis(Greta Carter)
Nicolas Coster(le docteur Stone)
Robin Gammell(William Halpern)
Ed Begley Jr.(un sauveteur)
Brian Cutler(un sauveteur)
Jon Cedar(Froelich)
Sheila De Windt(l'adolescente)
Pierre Jalbert(Henri)
Kathleen Maguire(Mary Parker)
Macon McCalman(Carl Parker)
Stacy Heather Tolkin(Irina)
Selma Archerd(une passagère)
Michele Lesser(Carla)
Conrad E. Palmisano(Cooper)
Jerry M. Prell(l'agent)
Gus Rethwisch(Gregori)
Dick McGarvin(le speaker)
George Sawaya(Girard)
Leonora Wolpe(l'hôtesse de l'aéroport)
David Matthau(un technicien)
Frank Parker(un technicien)
Mario Machado(un reporter)
Hettie Lynn Hurtes(un reporter)
Gabrielle Rossillon(un reporter)
Aharon Ipalé(le reporter français)
Isobel Estorick(une hôtesse)
Laurie Hagen(une hôtesse)
James Parkes(un steward)
James Leigh(un steward)
Jean Turlier(Robelle)
Jean-Philippe Ancelle(le responsable français de la sécurité)
Uta Taeger(la responsable française de la sécurité)
Robert Kerman(le contrôleur à Dulles)
Doug Christenson(le chef de patrouille)
Harold " Happy " Hairston(l'entraîneur de l'équipe olympique américaine)
Robert Courts(un athlète américain)
Margolyn Curtis(un athlète américain)
Stoney Jackson(un athlète américain)
Glenn Michael Jones(un athlète américain)
Ken Medlock(un athlète américain)
Patti Pivaar(un athlète américain)
Dwan Smith(un athlète américain)
Alex Rodine(l'entraîneur de l'équipe olympique russe)
Anna Rodzianko(une athlète russe)
Daryl Lynn Wood(une athlète russe)
Victoria Woodbeck(une athlète russe)
James W. Gavin(un pilote d'hélicoptère)
Ross Reynolds(un pilote d'hélicoptère)
Jean Franchi(un pilote)
Clay Lacy(un pilote)
Frank L. Pine(un pilote)
Art Scholl(un pilote)
Louis Odell Burton(un pilote)
Dean Engelhardt(un aérostier)
Sue Gapper(un aérostier)
Rick Lockwood(un aérostier)

Bibliographie

Synopsis

Piloté par le célèbre Joe Patroni et par le commandant Metrand, le « Concorde » s'apprête à foncer de New-York à Moscou, via Paris. Parmi les nombreux passagers caractéristiques (une mère qui transporte le coeur que l'on va greffer sur son fils, une équipe de gymnastes soviétiques.) se trouve la célèbre reporter-TV Maggie, qui a, la veille, assisté au meurtre d'un homme s'apprêtant à dénoncer les activités d'un des pontes de la recherche spatiale, Harrison. Par un hasard extraordinaire, Harrison se trouve être l'amant de Maggie et il a vite fait de calmer ses doutes. Seulement, au moment de l'envol du « Concorde », Maggie reçoit des mains de l'épouse de l'homme assassiné la veille un dossier accablant : Harrison trafique secrètement des armes. Conscient que la jeune femme va le dénoncer, Harrison décide de profiter du « baptême » de sa dernière invention (des fusées téléguidées) pour détruire le « Concorde ». Il a seulement oublié que notre supersonique est aussi maniable qu'un planeur de dessin animé et que Patroni et Metrand sont des pilotes hors-pair. Malgré les fusées téléguidées, malgré un « Phantom » armé appelé à la rescousse, le Concorde se pose tant bien que mal à Paris. Pendant que Patroni folâtre avec Francine, dont il s'aperçoit un peu tard que c'est une prostituée payée par Metrand, pendant que ce dernier oublie sa fatigue dans les bras d'Isabelle, Harrison, venu à Paris tenter de s'assurer (mais en vain) du silence de Maggie, monte son sabotage n° 2. Alors que l'avion se dirige vers Moscou, la porte de la soute cède. On est en pleine décompression explosive et. en pleine panique. Heureusement, Patroni et Metrand parviendront à poser l'appareil sur la piste de Patscherkofel, en Autriche. A cette nouvelle, le méchant Harrison se suicide. Le dernier passager sauvé, le « Concorde » prend feu.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 16 novembre 1978

Lieux de tournage