La Peau de l'ours (1957) Claude Boissol

Pays de productionFrance
Sortie en France 1957
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "La Peau de l'ours" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurClaude Boissol
Assistant réalisateurPierre Cosson
Auteur de l'oeuvre originaleGilbert Laporte
DialoguistePaul Andréota
Société de production Elpénor Films
Directeur de productionIrénée Leriche
Directeur de la photographieJean Lehérissey
CadreurCharles-Henri Montel
Ingénieur du sonPierre Bertrand
Compositeur de la musique originaleMarc Lanjean
DécorateurRoger Briaucourt
MaquilleurJean-Jacques Chanteau
MonteurRobert Isnardon
Photographe de plateauJean-Louis Castelli

générique artistique

Jean Richard(le commissaire Ledru)
Nicole Courcel(Anne-Marie Ledru)
Sophie Daumier(Juliette Ledru)
Noël Roquevert(le commissaire Redoux)
Denise Grey(Madame Legrand, la belle-mère)
Junie Astor(Madame Terrasse)
René Clermont(le directeur du labo)
Bernard Dhéran(le docteur Chauvin)
Jean Galland(Monsieur Duquesne)
Jacques Simonet(Philippe Ledru)
Jean-Pierre Cassel(le fils Duquesne)
Dominique Marcas(la téléphoniste)
Annick Tanguy(la bonne Janine)
Jacques Hilling(le chauffeur de taxi)
François Patrice(l'inspecteur Martin)
Michel Nastorg(le médecin-légiste)
Raymond Pélissier(le proviseur)
Yvon Sarret(le voisin)
Alain Nobis(le garçon du Fruit défendu)
René Berthier
Georges Sellier
Lucien Camiret
Anne Lelièvre

Bibliographie

Synopsis

Commissaire de police de Saint-Germain, Etienne Ledru vit entouré de ses deux enfants, Philippe et Juliette, et de sa seconde épouse, Anne-Marie, de dix-huit ans sa cadette. La maisonnée est complétée par sa belle-mère, qui est la gaité et la gentillesse même, et par la jeune bonne, Janine. Tout ce petit monde vit dans le bonheur le plus paisible et Etienne Ledru profite de ses loisirs pour cultiver ses roses, dont il tire sa plus grande fierté. Un beau matin, Etienne Ledru se rend compte qu'il ressent tous les symptômes d'un empoisonnement à l'arsenic. Et aussitôt un doute se fait dans son esprit ! Quelqu'un de ses proches est en train de l'empoisonner. Ses soupçons confirmés par les dires d'un de ses collègues et par diverses analyses, Ledru commence une enquête serrée auprès des personnes de son entourage. Refusant de prendre toute nourriture chez lui, et tandis que sa famille s'étonne de la transformation de son humeur, il soupçonne tour à tour sa fille, son fils, sa femme, sa belle-mère et même la bonne. Il met le comble à la mesure en accusant Juliette d'entretenir avec son meilleur ami des relations coupables et à tel point qu'il est finalement soupçonné de démence. C'est au moment où il décide de mêler officiellement la police à son affaire qu'il se découvre être le propre auteur de son empoisonnement. Les produits utilisés pour donner à ses roses des coloris plus rares étaient à base d'arsenic. Ayant découvert pendant son enquête qu'il vivait comme un étranger parmi les siens, tous lui ayant pardonné son odieuse conduite, Etienne Ledru vivra désonnais avec eux des jours meilleurs.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation