Les Maîtres du soleil (1984) Jean-Jacques Aublanc

Pays de productionFrance
Sortie en France 1984
>> Rechercher "Les Maîtres du soleil" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Jacques Aublanc
Assistant réalisateurChristophe Monier
Assistant réalisateurGisèle Kirjner
ScénaristeJean-Jacques Aublanc
ScénaristeGisèle Kirjner
ScénaristeJean-Loup Eder
Société de production UVP
Société de production SLN Films
Directeur de productionBéatrice Hannequin
Distributeur d'origine Artedis (Paris)
Directeur de la photographiePierre Nizin
Ingénieur du sonGaston Abougit
Compositeur de la musique originaleClaude Mainguy
Compositeur de la musique originaleMarcel Amont
Compositeur de la musique préexistanteLudwig van Beethoven
Compositeur de la musique préexistanteAntonio Vivaldi
DécorateurMarie Desforge
DécorateurMichel Desangles
MonteurOlivier Mauffroy

générique artistique

Marcel Amont(Victor)
Georges Claisse(Augustin Fresnel)
François Chaumette(Thomas Lejeune)
Catherine Jarrett(Olivia Romer)
Bernard Marcellin(Francis Grimaldi)
Jean Davy(Jacques Maxbien)
Huguette Maillard(Evelyne Arago)
Gérard Chaillou(Pierre Fermat)
Valérie Rojan(jeune fille lycée)
Michèle Sand

Bibliographie

Synopsis

Une partie du monde scientifique français et une partie des services secrets nagent en plein mystère. Depuis un mois, le four solaire d'Odeillo ne peut plus fonctionner, on ne sait pourquoi, et les recherches menées par le professeur Huyghens sont donc totalement paralysées. Or Huyghens, de son propre aveu, était sur le point de maîtriser la lumière, découverte évidemment capitale pour la science et pour le pays étant donné les formidables énergies ainsi domestiquées. C'est alors qu'au ministère de l'Intérieur, on se ressouvient de Jacques Maxbien, un savant décédé sept ans plus tôt, qui avait affirmé avoir tout compris de la lumière, jusqu'à pouvoir la maîtriser, raison pour laquelle on l'avait cru fou. L'enquête s'oriente alors vers l'assistant de Maxbien, Augustin Fresnel, devenu depuis professeur de physique au lycée de Saint-Léonard de Noblat, en Limousin. Là, poursuivant ses recherches modestement et secrètement, il s'est lié avec Victor, un jardinier. Thomas Lejeune, Olivia Romer et Francis Grimaldi arrivent à Saint-Léonard pour l'enquête. Mais, le jour de leur arrivée, Fresnel, suivant les théories de Maxbien, vient de capter la « lumière pure », dont la source est, d'après lui, sur Terre, non loin de Carcassonne. Dans la 2 CV de Victor, le voilà donc qui part avec le jardinier pour trouver cette lumière pure. Huyghens et sa maîtresse Evelyne sont aussi sur leurs traces. Huyghens et Maxbien étaient jadis rivaux. Suivis par le trio des services spéciaux, Victor et Fresnel parviennent à la maison où Maxbien est mort. Ils trouvent là des renseignements qui les mènent au château de Montségur. Dans les caves, ils aboutissent à une salle avec un coffre qui contient la lumière pure. Celle qui excite mais qui tue lorsqu'on s'en approche. Que va-t-il se passer lorsqu'on va ouvrir le coffre ?
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Videos

EditeurGaumont Columbia RCA Vidéo (Boulogne-Billancourt)
DistributeurGaumont Columbia RCA Vidéo (Boulogne-Billancourt)
Annee1986
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée75 minutes

Exploitation