Il est génial papy (1987) Michel Drach

Pays de productionFrance
Sortie en France 1987
>> Rechercher "Il est génial papy" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMichel Drach
ScénaristeMichel Drach
ScénaristeJean-Claude Islert
ScénaristeMichel Lengliney
DialoguisteJean-Claude Islert
DialoguisteMichel Lengliney
Société de production Cléa Productions
Société de production Les Films de la Tour
Société de production Port-Royal Films (Paris)
Société de production TF1 Films Production
Producteur déléguéAdolphe Viezzi
Directeur de productionRoland Thénot
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieDaniel Vogel
Ingénieur du sonPhilippe Lioret
Compositeur de la musique originaleFrançois Chouchan
DécorateurJean-Pierre Bazerolle
CoiffeurDaniel Mourgues
MonteurCatherine Bernard
MonteurJean-François Naudon

générique artistique

Guy Bedos(Sébastien)
Marie Laforêt(Louise)
Fabien Chombart(Sébastien)
Valérie Rojan(Violette)
Isabelle Mergault(Zaza)
Ginette Garcin(concierge)
Élisabeth Vitali(Suzy)
Aladin Reibel(François)
Arnaud Baret(la Gonfle)
Jean-Pierre Leclerc(inspecteur)
Paul Savatier(surveillant général)
Armand Babel(violoniste)
Claude Legros(employé EDF)
Jacques Ramade(employé RATP)
Olivier Saladin(serveur brasserie)
Bernard Rosselli(badaud)
Pierre Belot(Lucien)
Daniel Milgram(contrôleur)
Gérard Martin(chauffeur taxi)
Mathieu Rivolier(serveur Moon Light)

Bibliographie

Synopsis

Le petit Sébastien fugue. Sa mère vit aux Etats-Unis et n'est pas venue le chercher à la pension. Seul dans Paris, il recherche son grand-père inconnu. Sébastien, violoniste, rentre de Berlin, station Pigalle. Il fait croire à sa maîtresse, Suzy qu'il est parti jouer du Brahms. Une fois de plus il jouait dans une boîte de nuit. Elle ne supporte plus ses mensonges et le quitte. Quand Sébastien croit l'entendre revenir, c'est un enfant qui se présente. Fils de sa fille, portant son prénom parce qu'ils sont nés le même jour, il saute dans les bras de Papy. Mais Papy doit retourner à son "concert". Il tente de laisser l'enfant à sa grand-mère Louise, juste mariée à un riche industriel. Elle s'éclipse mais lui envoie une baby-sitter, Violette. D'abord hargneux, Sébastien accepte cette femme pleine de vie. Tard, Papy rentre, tente de réveiller Violette, de récupérer son lit et finit la nuit dans un fauteuil. Au matin Suzy revient, découvre une femme, un enfant et repart. Affolé Sébastien ne pense qu'à se débarrasser de cet intrus, mais l'enfant s'accroche. Quand il fait disjoncter le compteur, il bricole la prise de l'escalier. Quand, démuni d'argent, Papy ne peut acheter leur repas, il chaparde de quoi subvenir, sous l'oeil outré du violoniste méconnu. Quand Sébastien se rend à son "concert" en parlant de la salle Pleyel, il le rejoint et découvre le monde hallucinant de Paris la nuit, de quoi déranger le regard de l'enfant. C'est au commissariat que la nuit se termine et c'est le jour de leur anniversaire, le temps de détourner des cadeaux. Mais Sébastien continue à troubler la vie de Papy et incite Violette pour le garder. Elle envoie son frère, Suzy débarque, quiproquo. Quand enfin Sébastien se glisse dans les bras de Violette, c'est Louise qui débarque avec l'enfant. Le lendemain il part avec elle pour la pension mais fugue. Papy le ramène après une autre fugue et accepte enfin de le garder. Il lui présente un copain de classe, prêt à partager cette vie agitée.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurUnion Cinématographique
DistributeurFilm Office (Neuilly sur Seine)
Annee1992
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée90 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)59640
Nombre de salles de sortie (Paris)29
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)6
Nombre d'entrée première semaine (Paris)28025