L'Assassin musicien (1974) Benoît Jacquot

Pays de productionFrance
Sortie en France 1976
>> Rechercher "L'Assassin musicien" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBenoît Jacquot
ScénaristeBenoît Jacquot
Auteur de l'oeuvre originaleFiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Société de production O.R.T.F. - Office de Radiodiffusion et Télévision Française
Société de production Sunchild Productions
Distributeur d'origine Seine Diffusion
Directeur de la photographieBruno Nuytten
Ingénieur du sonMichel Vionnet
Compositeur de la musique originaleJean-Sébastien Bach
Compositeur de la musique originaleLudwig van Beethoven
Compositeur de la musique originaleCarlos D'Alessio
Compositeur de la musique originaleAmi Flammer
Compositeur de la musique originaleJoseph Haydn
Compositeur de la musique originaleWolfgang Amadeus Mozart
Compositeur de la musique originaleArnold Schönberg
Compositeur de la musique originaleIgor Stravinsky
Compositeur de la musique originaleBoris de Vinogradov
MonteurFanette Simonet

générique artistique

Joël Bion(Gilles)
Anna Karina(Louise)
Gunnar Larsen(Stefan Stern)
Hélène Coulomb(Anne)
Philippe March(Le directeur)
Danièle Gégauff
Frédéric Mitterrand
Howard Vernon(Anton Varga)

Bibliographie

Synopsis

Jeune clarinettiste, Gilles fait partie d'un orchestre de province. Ne voyant pas, pour le jeune homme, l'utilité du magnifique violon qu'il possède, le directeur s'acharne à vouloir le lui acheter, même à prix fort. En dépit des insistances répétées et des propositions mirifiques de ce dernier, Gilles oppose un refus ferme. Il fait même intervenir en sa faveur le célèbre violoniste Anton Varga, qui doit venir donner un concert au théâtre de la ville. Le directeur, pour qui cette venue constitue une occasion et un événement inestimables, reçoit, en effet, du virtuose une lettre peu flatteuse, qui lui reproche de ne pas s'être rendu compte du remarquable talent de violoniste de Gilles. Une entrevue réunit les trois hommes, où Gilles manifeste son hostilité à l'égard du directeur, qui lui lègue ses derniers conseils avant de le voir partir. Dans le train, Gilles fait la connaissance d'un autre jeune violoniste, Stefan Stern, qui, devant son désarroi, lui propose de l'héberger chez lui. Gilles, qui refuse tout emploi, reproche à Stefan de compromettre son talent en acceptant de jouer dans des soirées privées, et les deux jeunes gens en viennent à se brouiller. Gilles rencontre Louise, une jeune femme de ménage qui vit avec sa petite fille, Anne. Bien qu'il lui promette d'être célèbre et de la rendre riche, la jeune femme, très malade, ne peut continuer plus longtemps à entretenir Gilles. Ayant retrouvé Stefan, il accepte, cette fois-ci, la place dans un orchestre que son ami lui a trouvée. Mais, faisant courir des rumeurs calomnieuses sur Stefan et sur le chef d'orchestre, il a tôt fait de perdre cette place et en vient à mendier des petites sommes à Anne en cachette de sa mère. Finalement, prenant conscience qu'il n'est pas le génie qu'il croyait, Gilles finit par s'enfuir "comme un voleur" de chez Louise qui agonise, et se perd dans la nuit tandis qu'Anne l'appelle désespérément.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation