Two Mules for Sister Sara (1969) Don Siegel

Sierra torride

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France01 juillet 1970
Procédé image35 mm - Couleur
Durée114 mn
>> Rechercher "Two Mules for Sister Sara" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurDon Siegel
Réalisateur seconde équipeJoseph C. Cavalier
Assistant réalisateurJoseph C. Cavalier
Assistant réalisateurManuel Muñoz
ScénaristeAlbert Maltz
Auteur de l'oeuvre originaleBudd Boetticherd'après une histoire
Société de production Malpaso Productions
Société de production Universal Pictures
Société de production Sanen Productions
ProducteurMartin Rackin
ProducteurCarroll Case
Directeur de productionWilliam C. Davidson
Directeur de productionAlfonso Sánchez Tello
Directeur de la photographieGabriel Figueroa
CadreurBruce Surtees
Ingénieur du sonWaldon O. Watson
Ingénieur du sonJ.G. Gancy
Ingénieur du sonRonald Pierce
Compositeur de la musique originaleEnnio Morricone
Directeur artistiqueJosé Rodríguez Granada
DécorateurPablo Galván
CostumierHelen Colvig
CostumierCarlos Chavez
MaquilleurFrank Westmore
MaquilleurMargarita Ortega
CoiffeurEvelina Casas
MonteurRobert F. Shugrue
MonteurJuan José Marino
Coordinateur des effets spéciauxFrank Brendel
Coordinateur des effets spéciauxLeón Ortega
CascadeurBuddy Van Horn

générique artistique

Shirley MacLaine(Soeur Sara)
Clint Eastwood(Hogan)
Manolo Fabregas(le colonel Beltran)
Alberto Morin(le général LeClaire)
Armando Silvestre(un Américain)
John Kelly(un Américain)
Enrique Lucero(un Américain)
David Estuardo(Juan)
Ada Carrasco(la mère de Juan)
Pancho Córdova(le père de Juan)
José Chávez(Horacio)
Pedro Galván
José Angel Espinosa
Aurora Muñoz
Xavier Marc
Hortensia Santoveña
Rosa Furman
José Torvay
Margarito Luna
Javier Masse

Bibliographie

Synopsis

Le Mexique. Le siècle dernier. Hogan, mercenaire de son état, éprouve la plus grande surprise de sa vie lorsqu'il découvre que la femme qu'il vient de sauver des griffes de 3 bandits est une religieuse, Soeur Sara ! Celle-ci est recherchée par l'armée française (qui s'implante au Mexique) pour avoir collecté des fonds en vue d'aider les partisans mexicains. Hogan la tire d'autant plus volontiers de ce mauvais pas qu'il est lui-même associé aux bénéfices des rebelles. Une drôle de religieuse, Soeur Sara : elle fume en cachette le cigare, ne dédaigne pas le whisky, emploie parfois un vocabulaire de corps de garde. Très bizarre. ! L'aventurier et la religieuse apprennent qu'un train de munitions va arriver à Santa Maria et décident de le faire sauter. En route, ils sont attaqués par des Indiens. Hogan est blessé, mais le sang-froid de S.ur Sara, brandissant son crucifix, leur sauve la vie. Tandis qu'Hogan s'enivre pour oublier la douleur, Soeur Sara, avec patience et ténacité, extrait la flèche. Malgré son vertige, Soeur Sara accepte de déposer la dynamite sur un pont où va passer le train. Hogan, encore ivre, a toutes les peines du monde à mettre avec son fusil le feu à la mèche. Mais leurs efforts sont couronnés de succès et le train saute. Hogan se met d'accord avec le chef des rebelles, le général Beltrain, sur l'attaque de la caserne de Chihuahua, qui devra avoir lieu le 14 juillet. Au jour dit, Hogan découvre que « Soeur Sara » n'est autre que la pensionnaire d'une maison. fort accueillante. Avant de goûter avec elle des joies bien terrestres, il lui faudra faire mine de livrer Sara aux Français afin de créer une diversion qui favorisera l'attaque. Après une bataille féroce et une victoire totale, Hogan emmènera Sara vers des cieux meilleurs.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation