Dites-lui que je l'aime (1977) Claude Miller

Pays de productionFrance
Sortie en France 1977
>> Rechercher "Dites-lui que je l'aime" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurClaude Miller
Assistant réalisateurLuc Béraud
Assistant réalisateurJacques Fontanier
Assistant réalisateurMichel Such
ScénaristeLuc Béraud
ScénaristeClaude Miller
Auteur de l'oeuvre originalePatricia Highsmithd'après le roman : " Ce mal étrange "
AdaptateurClaude Miller
Société de production Filmoblic (Paris)
Société de production FR3 - France Régions 3
Société de production Prospectacle
Producteur déléguéMaurice Bernart
Producteur déléguéHubert Niogret
Directeur de productionDaniel Vaissaire
Distributeur d'origine AMLF (Paris)
Directeur de la photographiePierre Lhomme
CadreurAnnick Baly
Ingénieur du sonPaul Lainé
MixeurMaurice Gilbert
Compositeur de la musique originaleAlain Jomy
Compositeur de la musique préexistanteWolfgang Amadeus Mozart
Compositeur de la musique préexistanteFranz Schubert
DécorateurHilton McConnico
CostumierHilton McConnico
MaquilleurJoël Lavau
MaquilleurCarla Randazzo
CoiffeurChantal Durpoix
MonteurJean-Bernard Bonis
ScriptMartine Revert
RégisseurArmand Barbault
Coordinateur des effets spéciauxDaniel Braunschweig
CascadeurClaude Carliez
CascadeurRémy Julienne
Photographe de plateauJuan Quirno

générique artistique

Gérard Depardieu(David Martinaud)
Miou-Miou(Juliette)
Claude Piéplu(Monsieur Chouin, le concierge de l'immeuble)
Jacques Denis(Gérard Dutilleux)
Dominique Laffin(Lise Dutilleux)
Christian Clavier(François)
Josiane Balasko(Nadine)
Jacqueline Jeanne(Jeanne)
Michel Pilorgé(Maurice)
Xavier Saint-Macary(Michel Barbet)
Véronique Silver(Mme Barbet)
Michel Such(Raymond)
Annick Le Moal(Camille)
Nathan Miller(l'enfant)
Jeanne Lobre
Robert Dullier
Daniel Perche

Bibliographie

Synopsis

David Martinot travaille et vit à Boissy, dans l'Isère. A son entourage, il dit passer tous les week-ends auprès de ses parents, dans une maison de retraite. En fait, ceux-ci sont morts depuis longtemps. Chaque semaine, il se rend, sous une fausse identité, dans un chalet isolé. Il l'a fait construire pour Lise, son amie d'enfance qu'il aime passionnément. Lise est aujourd'hui mariée à un certain Dutilleux. David poursuit Lise sans cesse, lui écrit, lui téléphone et essaie de la surprendre. Une jeune fille, Juliette, qui vit, à Boissy, dans l'appartement voisin de celui de David, tombe amoureuse du jeune homme et découvre le pot-aux-roses. Elle tente de s'imposer à David, mais celui-ci la repousse... Un jour, Dutilleux, le mari de Lise, se rend au chalet pour avoir une dernière explication avec David. Celui-ci devient violent. Dutilleux prend peur et s'enfuit. Sur la route, il rate un virage et sa voiture tombe dans un précipice. Lorsqu'il apprend sa mort, David va voir Lise; celle-ci, sans le repousser vraiment, refuse de le suivre. Un samedi, elle accepte pourtant de se rendre au chalet et lui dit vouloir refaire sa vie avec un certain Michel... David vit maintenant avec Juliette. Mais, un soir, il va attendre Lise à la sortie d'un cinéma. Il se bat avec Michel, puis se réfugie dans son chalet où Juliette le retrouve. Au cours d'une étreinte, il la tue à coups de couteau, puis quitte la demeure en flammes. Il kidnappe ensuite Lise dans une piscine; celle-ci se débat et tous deux tombent dans l'eau. Lorsque la police arrive, Lise est morte noyée dans les bras de David.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation