Trop jolies pour être honnêtes (1972) Richard Balducci

Pays de productionFrance ; Italie ; Espagne
Sortie en France 1972
>> Rechercher "Trop jolies pour être honnêtes" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRichard Balducci
ScénaristeCatherine Carone
Société de production Sofracima (Paris)
Société de production I.I.F. - Italian International Film (Roma)
Société de production P.E.F.S.A. - Productores Exhibidores Films Sociedad Anónima
Distributeur d'origine Cocinor - Comptoir Cinématographique du Nord
Directeur de la photographieGuy Suzuki
Compositeur de la musique originaleSerge Gainsbourg

générique artistique

Bernadette Lafont(Bernadette)
Elisabeth Wiener(Frédérique)
Jane Birkin(Christine)
Emma Cohen(Martine)
Serge Gainsbourg(Albert)
Carlo Giuffré(l'italien)
Daniel Ceccaldi(le lieutenant de marine Jean-Yves Marie Le Gouennec)
Henri Virlojeux(Gaëtan, le père de Bernadette)
Hubert Deschamps(le droguiste)
Fernand Sardou(Pizarel)
Edmond Ardisson(Foulon)
Henri Attal(un co-détenu)
Dominique Zardi(le patient de Christine)
Carlo Nell(le capitaine du bateau)
Max Montavon(l'inspecteur)
Roberto Camardiel
Yveline Arnaud

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Quatre joyeuses jeunes filles, Frédérique, Christine, Martine et Bernadette assistent à Nice au cambriolage de la Caisse d'Epargne. Le soir, elles fêtent l'anniversaire de Martine; son fiancé, un officier de marine très conventionnel, installe une longue vue sur le balcon. Ce cadeau va, croit-il, permettre à la jeune fille d'assister à son départ en mer. Mais les jeunes filles regardent les nouveaux voisins d'en face, qui ont des physionomies, à leur avis, très antipathiques. Les deux hommes manipulent des quantités de billets si impressionnantes que les filles croient avoir découvert les voleurs de la Caisse d'Epargne. Bernadette a tôt fait de prendre conseil auprès de son père, détenu à la prison, pour organiser le cambriolage des "voleurs". Ceux-ci cherchent en fait à subtiliser les tableaux du père de Frédérique, juge en vacances dont les collections sont réputées. Les deux fric-frac réussissent, et c'est ensuite une course échevelée pour récupérer le coffret aux trésors, les gangsters ayant découvert la culpabilité des jeunes filles. Finalement, l'Italien s'enfuit avec la fortune, mais Frédérique le rattrape et le persuade de s'associer avec le quatuor. Désormais, les faussaires sont dirigés par les jeunes filles qui pourront multiplier les trafics de tableaux...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation