Tony Arzenta (1973) Duccio Tessari

Big guns - Les Grands fusils

Pays de productionItalie ; France
Sortie en France23 août 1973
Procédé image35 mm - Couleur
Durée90 mn
DistributeurPathé Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Tony Arzenta" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurDuccio Tessari
Assistant réalisateurGianni Manganelli
ScénaristeFranco Verucci
ScénaristeUgo Liberatore
ScénaristeRoberto Gandus
Société de production Adel Productions (Paris)
Société de production Mondial TE-FI (Roma)
ProducteurLuciano Martino
Directeur de productionAverroé Stefani
Directeur de la photographieSilvano Ippoliti
CadreurEnrico Sasso
Ingénieur du sonBruno Zanoli
MixeurAlberto Bartolomei
MixeurDanilo Moroni
Compositeur de la musique originaleGianni Ferrio
Directeur artistiqueLorenzo Baraldi
DécorateurLorenzo Baraldi
CostumierDanda Ortona
MaquilleurMario Van Riel
CoiffeurLuciana Conti
MonteurMario Morra
ScriptVittoria Vigorelli
RégisseurVittorio Galiano
Coordinateur des effets spéciauxFrancesco Narducci
Coordinateur des effets sonoresRenato Marinelli
Maître d'armesNazzareno Zamperla
Photographe de plateauFrancesco Narducci

générique artistique

Alain Delon(Arzenta)
Richard Conte(Nick Gusto)
Carla Gravina(Sandra)
Marc Porel(Domenico Maggio)
Roger Hanin(Carré)
Umberto Orsini(Isnello)
Guido Alberti(Don Mariano)
Corrado Gaipa(le père d'Arzenta)
Régina Bianchi(la mère d'Arzenta)
Nicoletta Machiavelli(Anna)
Silvano Tranquilli(Montani)
Lino Troisi(Rocco Cutitta)
Anton Diffring(Hans Grünwald)
Erika Blanc(la prostituée italienne à Copenhague)
Rosalina Neri(Madame Cuttita)
Nazzareno Zamperla(un tueur à gages de Grünwald)
Ettore Manni
Francesco Bonetti
Loredana Nusciak
Luis Suárez

Bibliographie

Synopsis

Tony Arzenta est un tueur de la maffia et, hiérarchiquement, il se place juste au-dessous des responsables. Fatigué de cette vie, il veut abandonner l'organisation, pensant qu'il sera compris et qu'on le laissera en paix. Mais la maffia est plus méfiante et elle décide de le supprimer. A la suite d'une erreur, c'est sa femme et son enfant qui meurent à sa place et, pour venger la seule chose qui comptait pour lui, Arzenta se met alors en chasse des quatre chefs de l'Organisation responsable de ce crime, dans un itinéraire qui le fera aller de la Sicile à Milan, à Hambourg, à Copenhague et à Paris. Une haine farouche le soutient dans ce dessein et il arrive à supprimer le premier des responsables en France, dans un train. Les autres, se sachant menacés, unissent leurs efforts pour le contrer, mais la haine et l'adresse d'Arzenta le rendent inattaquable. Parallèlement, il trouve des rapports de compréhension avec une jeune femme nommée Sandra, vivant avec le chef maffîoso français qu'il vient d'exécuter. Sandra était comme lui une victime de la maffia et, au fur et à mesure que des liens plus humains l'attachent à cette dernière, il se rend compte que la mort des responsables ne lui rendra pas sa famille et ne lui donnera pas la paix. Toutefois, son honneur et son code moral le poussent à poursuivre son but et il abat deux des autres responsables. Le quatrième, plus faux et plus retors, comprend qu'Arzenta veut quitter cette vie et que la meilleure façon pour lui de s'en tirer est de proposer à Arzenta une paix que celui-ci accepte. Ils se retrouvent à Palerme, en Sicile, pour la concrétiser et c'est à ce moment, qu'ayant enfui laissé tomber sa haine et sa méfiance, Arzenta est tué par un traître ne faisant pas partie de la maffia.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation