Les Enquiquineurs (1965) Roland Quignon

Pays de productionFrance
Sortie en France 1966
>> Rechercher "Les Enquiquineurs" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRoland Quignon
ScénaristeAnnie Dulac
DialoguisteAnnie Dulac
Société de production Arès Productions
Société de production Les Enquiquineurs
Directeur de productionPaul de Saint-André
Directeur de la photographieGérard Brisseau
Ingénieur du sonNorbert Gernolle
DécorateurRaymond Gabutti
MonteurMadeleine Gug

générique artistique

Francis Blanche(M. Eloy)
Marthe Mercadier(Mme Eloy)
Michel Serrault(Martin)
Michel Galabru(Dagobert)
Paul Demange(Le pêcheur)
Philippe Castelli
Max Desrau
Max Montavon
Bibi Morat(le gamin Zizi)
José Noguero(le diplomate)
Maria-Rosa Rodriguez(la femme du diplomate)
Sabine Sun
André Tomasi

Bibliographie

Synopsis

Son directeur, le trouvant particulièrement surmené, propose à Achille Eloy, employé dans une grande firme, de partir en week-end dès le vendredi. En toute hâte, la famille Eloy, Monsieur, Madame, leur fils Zizi, dix ans, chargent la voiture des victuailles, couvertures, vêtements, oiseau en cage, pour se rendre dans leur maison des champs. Madame Eloy, elle, n'est pas de trop bonne humeur : elle ne se fait guère d'illusions sur les plaisirs que la campagne peut procurer à une maîtresse de maison. Enfin arrivés après une route exténuante, Achille et son fils installent un hamac tout neuf aux arbres les plus robustes, tandis que maman reprend son activité culinaire ! Mais Achille, abassourdi par les cris des écoliers qu'il croyait en vacances, se rend auprès de l'instituteur de l'école voisine et découvre un original qui ne peut faire la sieste dans sa classe qu'au son d'un magnétophone hurlant de cris d'enfants déchaînés ! Une partie de pêche est organisée, mais elle tourne à un bain forcé pour toute la famille. Enfin, et c'est la le bouquet, des amis très choisis, le détaché d'ambassade du Nicaragua et sa femme, s'annoncent pour passer la journée du dimanche ! Achille doit surveiller le poulet tartare - le succès culinaire de son épouse - tandis qu'elle part en toute hâte faire ses emplettes à l'épicerie du bourg. Une longue file d'attente la retient trop longtemps pour qu'un désastre ne se soit pas produit en son absence. Enfin, grâce à l'agilité de Zizi parti acheter un filet de boeuf, les invités déjeûneront de viande grillée au barbecue ! Hélas ! Le feu de bois est si vif que les tranches de boeuf flambent encore dans l'assiette des convives ! Les invités s'en iront consternés ! Quand, enfin, l'heure du retour à Paris sonne pour nos vacanciers, un artisan du village se présente pour apposer une plaque sur la grille de la villa : « Mon Paradis ».
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation