Taiyo no hakaba (1960) Nagisa Ôshima

L'Enterrement du soleil

Pays de productionJapon
Sortie en France26 novembre 1986
Durée87 mn
DistributeurCarlotta Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Taiyo no hakaba" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurNagisa Ôshima
Assistant réalisateurToshiro Ishido
ScénaristeNagisa Ôshima
ScénaristeToshiro Ishido
ProducteurTomio Ikeda
Producteur exécutifHitoshi Numao
Directeur de la photographieTakashi Kawamata
Ingénieur du sonShujuro Kurita
Compositeur de la musique originaleRiichiro Manabe
DécorateurKoji Uno
MonteurKeiichi Uraoka

générique artistique

Kayoko Honoo(Hanako)
Isao Sasaki(Takeshi)
Fumio Watanabe(Yosehei)
Kamatari Fujiwara(Batasuke)
Tanie Kitabayashi(Chika, la femme de Batasuke)
Masahiko Tsugawa(Shin, le chef du gang)
Junzaburo Ban(Yotsematsu, le père d'Hanako)
Jun Hamamura(Goro Murata)
Bokuzen Hidari(le colporteur)
Kyu Ito(le "cheval")
Yûsuke Kawazu(un membre du gang)
Asao Koike(l'homme aux lunettes noires)
Hôsei Komatsu(le clochard)
Ichirô Nagai(la "lance")
Eitarô Ozawa(l'agitateur)
Kei Satô(le docteur Sakaguchi)
Gen Shimizu(Ohama, le chef du gang des Ohamagumi)
Kunie Tanaka(le voleur)
Yuki Tominaga(la lycéenne violée)
Mutsuhiro Toura(Masa)
Koji Nakahara(Tatsuo, un membre de la bande)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Aux portes d'Osaka, dans l'immense bidonville de Kamagasaki, c'est la lutte pour la vie. La fin de la guerre et la défaite ont entraîné les ruines et la misère la plus noire ; vols, trafics de sang humain, prostitution, guerre des gangs et crimes forment la toile de fond de la vie quotidienne, sur laquelle règne le grand gangster Ohama. Yosematsu tient d'une main ferme son équipe de voleurs ; parmi eux l'Agitateur rêve de la gloire passée de l'Empire et prédit la prochaine guerre contre les Soviétiques, qui apportera bonheur et prospérité. La fille de Yosematsu, Hanako, se spécialise dans le trafic du sang et fait alliance avec Shin, dont le gang, le Shin'eikai, tient les ruelles chaudes ; elle se lie à Takeshi, et ensemble ils assistent à l'assassinat d'un jeune homme et au viol de son amie. Takeshi rêve de fuir le gang, tandis que les trafics se font et se défont, et que Hanako envisage l'aide de Ohama et séduit de jeunes médecins nécessaires au trafic de sang et appâtés par ses charmes et l'amour du gain. Le vol des papiers d'identité de malheureux réduits à la clandestinité s'organise. Takeshi aide un couple à s'enfuir ; mais le Shin'eikai veille. Poursuivi en pleine nuit, Takeshi est abattu par Shin ; agonisant, il parvient à entraîner son assassin sur les rails du chemin de fer ; le train les écrase tous les deux. A l'appel de l'Agitateur, la foule des laissés pour compte incendie le bidonville. Hanako organise elle-même la mise à sac de la cabane de son père. Au petit jour, le soleil rouge se lève à l'horizon, sur les ruines de la ville et les restes calcinés du bidonville.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation