Le Spie amano i fiori (1966) Umberto Lenzi

Des fleurs pour un espion

Pays de productionItalie ; Espagne
Sortie en France21 décembre 1966
Procédé image35 mm - Couleur
Durée95 mn
>> Rechercher "Le Spie amano i fiori" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurUmberto Lenzi
Assistant réalisateurMarcello Pandolfi
ScénaristeUmberto Lenzi
Société de production Romana Film (Roma)
Société de production Leda Film (Madrid)
ProducteurFortunato Misiano
Distributeur d'origine Les Films Jacques Leitienne (Paris)
Directeur de la photographieAugusto Tiezzi
CadreurLuigi Allegretti
Compositeur de la musique originaleAngelo Francesco Lavagnino
DécorateurPier Vittorio Marchi
CostumierWalter Patriarca
MaquilleurMassimo Giustini
MonteurJolanda Benvenuti
ScriptMirella Roy
RégisseurAntonio Misiano

générique artistique

Roger Browne(Martin Stevens)
Emma Danieli(Geneviève)
Daniele Vargas(Harriman)
Yoko Tani(Mei Lang)
Marino Masé(Dick)
Fernando Cebrián(Ahmed)
Mark Trevor
Tullio Altamura
Giovanna Lenzi
Pilar Clemens
Bruno Ukmar
Burt Jackson
Claudio Biava
Attilio Dottesio
Gaetano Quartararo
Franco Castellani

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Une arme secrète nouvelle, l'électroscomètre, susceptible de provoquer l'arrêt total du courant électrique sur un rayon de 50 kms, a été volée. L'agent secret anglais, Martin Stevens, est chargé de l'affaire. Il élimine facilement deux des trois individus convaincus du vol, mais pour le troisième les choses se compliquent. A Genève, une photographe de presse, Geneviève, se propose de l'accompagner. Il part pour Athènes sur l'initiative de son chef, Harriman, avec ce mystérieux message : « Les roses bleues sont arrivées ce matin. » A peine débarqué, Martin est poursuivi par une Mercedes noire, conduite par un Turc portant une rose à la boutonnière, et parvient à le semer. Au cours de son enquête, il découvre une boutique de fleuriste, repaire du gang, où il retrouve le Turc, toujours décidé à l'éliminer (celui-ci est le fameux troisième homme, à la tête d'une bande de tueurs commandés par une Chinoise). Une lutte oppose celle-ci à Geneviève. Martin survient à temps et oblige la Chinoise à adresser un message au chef du gang, l'invisible « Grand Dragon » : «Rendez-vous à l'Acropole, demain à 10 h ». Mais, grâce à un avertissement, le « Grand Dragon » évite le piège. Martin finit par comprendre - un peu tard, que le « Grand Dragon » n'est autre que son propre chef, Harriman. Il parvient à s'emparer de l'électroscomètre mais se retrouve prisonnier, dans une cellule proche de celle de Geneviève. Mais les gangsters s'apprêtent à vendre l'électroscomètre récupéré à une autre nation étrangère. Décidée à se venger, la Chinoise se fait l'alliée de Martin. Elle sera abattue, mais Martin démantèlera le gang et repartira avec Geneviève vers d'autres aventures.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation