Un héros très discret (1995) Jacques Audiard

Pays de productionFrance
Sortie en France 1996
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Un héros très discret" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJacques Audiard
Assistant réalisateurSerge Boutleroff
ScénaristeAlain Le Henry
ScénaristeJacques Audiard
Auteur de l'oeuvre originaleJean-François Deniau
ProducteurPatrick Godeau
Directeur de productionCatherine Lapoujade
Distributeur d'origine AFMD
Directeur de la photographieJean-Marc Fabre
Ingénieur du sonJean-Pierre Duret
Compositeur de la musique originaleAlexandre Desplat
DécorateurDominique Douret
CostumierCaroline de Vivaise
MonteurJuliette Welfling

générique artistique

Mathieu Kassovitz(Albert Dehousse)
Anouk Grinberg(Servane)
Sandrine Kiberlain(Yvette)
Albert Dupontel(Dionnet)
Nadia Barentin(Mme Louvier/Mme Revuz/La Générale)
Bernard Bloch(Ernst)
François Chattot(Louvier)
Philippe Duclos(Caron)
Danièle Lebrun(Mme Dehousse)
François Berléand(Monsieur Jo)
Philippe Harel(Officier renseignements)
Bruno Putzulu(Meyer)
Jean-Louis Trintignant(Le récitant, Albert Dehousse âgé)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

> Enfant, Albert Dehousse apprend de la bouche d'un camarade que son père n'est pas mort en héros pendant la Grande Guerre, comme le rapporte la légende familiale, mais d'une banale cirrhose du foie. Albert vit tranquillement dans le Nord pendant la guerre de 39-45. Il épouse Yvette, une voisine qui partage le même abri pendant les bombardements, et dont le père est chef d'un réseau de Résistance. Vient l'armistice de 1944. La mère d'Albert serait tondue par les F.F.I. sans l'intervention énergique d'Yvette. Un peu plus tard, Albert s'en va sans un mot et s'installe à Paris où il fait la manche pour survivre.|#Il rencontre ainsi le capitaine Dionnet, qui lui explique comment s'y prendre pour mieux jouer la comédie. Encouragé par les premiers résultats, il s'arrange pour que son logeur le prenne pour un lieutenant, ce qui lui permet d'obtenir son respect et... un crédit illimité. Il travaille pour un certain Monsieur Jo, personnage qui a su se rendre utile dans tous les camps, et qui s'est assuré d'assez d'appuis pour échapper, un certain temps du moins, à la justice. Sans carton d'invitation, mais en bluffant, Albert s'introduit dans une réunion d'anciens résistants. Il observe, il écoute, se rend indispensable : un jour, il est convoqué dans un ministère. Sa mémoire du fichier de Monsieur Jo lui permet de « conseiller » judicieusement.|#Redoublant d'audace, il se présente à un haut dignitaire des Français Libres de Londres dont il a remarqué la myopie. Bientôt, il fait partie de l'amicale, évoquant ses souvenirs imaginaires de la vie londonienne. On lui propose alors une mission : avec le grade de lieutenant-colonel, il est envoyé à Baden-Baden pour diriger un service d'épuration chargé de rechercher les anciens collaborateurs.|#Son habitude de la mystification lui permet de les traquer et de les confondre mieux que quiconque. Certains des officiers placés sous ses ordres subodorent la vérité, en particulier lorsqu'il est amené à feindre une blessure de guerre qu'il n'a pas. Entre-temps il se lie avec Servane, une femme de militaire aux multiples liaisons, qui devient sa maîtresse, puis sa femme. Lors d'une expédition en forêt pour rattraper d'anciens membres fugitifs de la L.V.F., il donne l'ordre de les fusiller sur place pour leur éviter la honte d'un procès, les faisant passer pour morts au champ d'honneur. Il lui devient de plus en plus difficile de bien tenir son rôle. Après s'être dénoncé lui-même. Il est condamné mais pour cause de bigamie. Yvette et Servane deviennent amies et viennent le visiter en prison.
Copyright Bibliothèque du film, 1996
Logo

Videos

EditeurAMLF (Paris)
DistributeurPFC Vidéo (Paris)
Annee1997
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée102 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)221170
Nombre de salles de sortie (Paris)25
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)23
Nombre d'entrée première semaine (Paris)58939
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)568686