Sostiene Pereira (1995) Roberto Faenza

Pereira prétend

Pays de productionItalie ; France
Sortie en France 1996
DistributeurKG Production Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Sostiene Pereira" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRoberto Faenza
ScénaristeRoberto Faenza
ScénaristeSergio Vecchio
Auteur de l'oeuvre originaleAntonio Tabucchi
Société de production Jean Vigo International
Société de production KG Productions
ProducteurMichèle Ray-Gavras
ProducteurElda Ferri
Distributeur d'origine KG Productions
Directeur de la photographieBlasco Giurato
Compositeur de la musique originaleEnnio Morricone
CostumierElisabetta Beraldo
MonteurRuggero Mastroianni

générique artistique

Marcello Mastroianni(Pereira)
Daniel Auteuil(Docteur Cardoso)
Stefano Dionisi(Monteiro Rossi)
Joachim de Alameida(Manuel)
Nicoletta Braschi(Marta)
Marthe Keller(la Dame du train)
Nicolau Breyner(le père 'd'Antonio)
Teresa Madruga(la concierge)
Filipe Ferrer(Silva)
João Grosso(le chef de la police politique)
Mario Vegas(le directeur du journal)

Bibliographie

Synopsis

Lisbonne 1938. Perdra, respectable responsable de la page culturelle au "Lisboa", est préoccupé par la mort. En tramway, il ne voit pas la police matraquer des travailleurs. Il ne fait pas de politique. Il va voir un vieil ami prêtre ; il ne croit pas en la résurrection de la chair. Le soir, il prend rendez-vous avec un jeune Italien, qui a écrit sur la mort, afin de lui confier la rédaction de nécrologies. Il rencontre le jeune Rossi à une manifestation en faveur de Franco et des Italiens combattant avec lui. Il explique au jeune homme, ainsi qu'à son amie, Martha, que le journal ne fait pas de politique. Il lui demande une nécrologie de Gabriele d'Annunzio. Rossi écrit une nécrologie très agressive et antifasciste, impubliable, mais lui demande une avance. Pereira part dans une station de vacances. Dans le train, il rencontre une dame, juive allemande, qui lui demande d'accueillir son cousin, venu recruter des volontaires pour la République. Pereira part en cure. Là, il fait connaissance du docteur Cardoso, freudien, philosophe, et passionné comme lui de littérature française, qui devient son ami. A son retour, il publie une traduction d'Alphonse Daudet : "La dernière classe". Il se fait sévèrement réprimander par son directeur pour avoir publié un texte francophile. Le jeune Rossi vient se réfugier chez lui. Mais, la police politique fait irruption, moleste Pereira et assassine le jeune homme. Avec l'aide de Cardoso, il réussit à faire publier en première page un'article à la mémoire de Rossi et il quitte le Portugal.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)1971
Nombre de salles de sortie (Paris)1
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)3
Nombre d'entrée première semaine (Paris)1259
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)1971