Kauas pilvet karkavat (1995) Aki Kaurismäki

Au loin s'en vont les nuages

Pays de productionFinlande
Sortie en France 1996
DistributeurPyramide (source : ADRC)
>> Rechercher "Kauas pilvet karkavat" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAki Kaurismäki
ScénaristeAki Kaurismäki
Société de production Sputnik Oy [Helsinki)
ProducteurAki Kaurismäki
Distributeur d'origine Pyramide Distribution (Paris)
Directeur de la photographieTimo Salminen
Ingénieur du sonJouko Lumme
DécorateurMarkku Pätilä
DécorateurJukka Salmi
MonteurAki Kaurismäki

générique artistique

Kati Outinen(Ilona)
Kari Väänänen(Lauri)
Elina Salo(Madame Sjöholm)
Sakari Kuosmanen(Melartin)
Markku Peltola(Lajunen)
Matti Onnismaa(Forsström)
Matti Pellonpää(Enfant sur la photo)
Shelley Fisher(Pianiste)
Markus Allan(Orchestre)
Pauli Granfelt(Orchestre)
Kari Lindqvist(Orchestre)
Pentti Mutikainen(Orchestre)
Taisto Wesslin(Orchestre)
Tuire Liiti(Serveuse)
Tommi Parkkonen(Orchestre)
Kaarina Väyrynen(serveuse)
Tuire Tuomisto(Cuisinière)
Elli Lindstedt
Vilhelm Lindstedt
Mustafa Altin
Pentti Auer
Iisak Lusua
Simo Santalahti
Solmu Mäkelä
Outi Mäenpää
Esko Nikkari
Tarja Laiho
Sulevi Peltola
Vesa Mäkelä
Tero Jartti
Kaija Pakarinen
Vesa Häkli
Antti Reini
Yrjö Järvinen
Ona Kamu
Eero Försti
Kari Nenonen
Klaus Heydemann
Sakke Järvenpää
Aarre Karén
Rose-Marie Precht
Clas-Ove Bruun
Silu Seppälä
Jorma Pulla
Peter von Bagh
Atte Blom

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Sites Internet

Synopsis

> Ilona est maître d'hôtel dans un petit restaurant de qualité mais un peu passé de mode, le « Dubrovnik ». La faillite, largement souhaitée par les banquiers qui préfèrent tabler sur une vente plus juteuse pour eux, entraîne le licenciement des employés. Ilona et son mari Lauri, ex-conducteur de tramway, se retrouvent au chômage à peu près au même moment. Commence alors un vrai parcours du combattant : de restaurant première classe en bar de troisième zone, les portes restent désespérément fermées pour ces nouveaux chômeurs. Un serveur recule l'échéance en dépensant son pécule de licenciement, mais cela ne dure qu'un temps. L'ancien cuisinier retombe dans l'alcoolisme. Ilona et Lauri doivent vendre la superbe télé couleur offerte par Lauri avant cette mauvaise passe qui se prolonge. Ils aimeraient bien fonder leur propre commerce mais les banques leur répondent par la négative. Lauri manque une opportunité de travailler à cause d'un examen médical qui révèle sa surdité d'une oreille. Ilona s'inscrit à une agence d'intérim minable dont le patron lui vend une information précieuse : l'adresse d'un emploi ! Hélas pour elle, c'est un petit bar tenu par un aigrefin où, malgré ses efforts pour redorer la place, la police finit par débarquer car elle travaille au noir (à son insu). Ilona finit par trouver un travail de coiffeuse, en mentant sur son parcours professionnel. Une des clientes de ce salon est l'ancienne patronne du « Dubrovnik » qui découvre sa détresse et décide de financer en partie l'ouverture du restaurant dont rêve Ilona. Avec son mari et les anciens employés du « Dubrovnik », tous plus mal en point les uns que les autres, l'aventure commence. Nettoyage, peinture, organisation... Le restaurant ouvre et table sur la qualité. L'angoisse monte car personne ne vient. Puis des ouvriers débarquent suivis d'autres clients. L'affaire tournera, à ravir.
Copyright Bibliothèque du film, 1996
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)49045
Nombre de salles de sortie (Paris)11
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)13
Nombre d'entrée première semaine (Paris)12537
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)120590

Tournage

Lieux de tournage