Patrick Dewaere (1991) Marc Esposito

Pays de productionFrance
Sortie en France 1992
>> Rechercher "Patrick Dewaere" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMarc Esposito
Société de production Cinévaise
Société de production Canal+
Société de production INA - Institut National de l'Audiovisuel
Société de production Investimage 4
Société de production Les Films de la Colline
Société de production P.C.C. - Promotion Cinéma Communication
Société de production Procirep (Paris)
Société de production PXP Productions (Paris)
Société de production Summertime
Producteur déléguéMarie Chouraqui
Producteur déléguéPatrick Godeau
Producteur déléguéPhilippe Godeau
Producteur exécutifBaudoin Capet
Distributeur d'origine Pan-Européenne (Paris)
Directeur de la photographieÉric Weber
Ingénieur du sonJean Mallet
Ingénieur du sonJean Minondo
Compositeur de la musique originalePatrick Dewaere
Compositeur de la musique originaleMurray Head
MonteurClaudine Merlin

générique artistique

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Ce document de Marc Esposito retrace l'itinéraire de l'acteur Patrick Dewaere, depuis ses débuts à 4 ans jusqu'à son suicide, le 16 juillet 1982. Il alterne des extraits de films avec des interviews de son agent Serge Rousseau, de Miou-Miou, de sa fille Angèle, de Sotha, de sa femme Elsa et des réalisateurs qui l'ont fait tourner. Il y a dix ans mourait Patrick Dewaere. En 30 ans de carrière, il sut donner une nouvelle dimension à l'acteur français. Mélange de fragilité, de pudeur et de folie, il fût l'un des acteurs les plus originaux -peut-être le plus beau- de sa génération. Ecorché vif, il jouait sur le fil du rasoir comme si sa propre vie était en jeu. Marc Esposito a réalisé un documentaire sobre, émouvant et pudique. Son portrait est simple, direct et brut: des extraits de films entrecoupés d'interviews. S'il n'est pas d'une grande originalité, il a cependant le mérite de montrer que l'on ne peut connaître l'homme Dewaere que par ses films. Il ne cherche pas à expliquer pourquoi ce mal de vivre et pourquoi cette libération dans le suicide. Il nous laisse simplement voir un homme dans toute la fragilité et toute la détresse. Les extraits de films, judicieusement choisis, montrent que la mort était inévitable. Plus qu'une véritable recherche sur sa personnalité, ce documentaire est là pour que l'on n'oublie pas cet immense acteur disparu trop tôt. Un regret cependant: l'absence du "grand frère", Gérard Depardieu.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre de salles de sortie (Paris)1
Nombre d'entrée première semaine (Paris)940