I Tartassati (1959) Steno

Fripouillards et Cie

Pays de productionItalie ; France
Sortie en France05 août 1959
Durée89 mn
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "I Tartassati" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

Réalisateur Steno
Assistant réalisateurMariano Laurenti
ScénaristeVittorio Metz
ScénaristeRuggero Maccari
Scénariste Steno
ScénaristeAldo Fabrizi
Auteur de l'adaptation françaiseJean Halain
Auteur de l'adaptation françaiseClaude Labbe
Société de production Maxima Film (Roma)
Société de production Champs-Elysées Productions (Paris)
Société de production Lambor Films (Paris)
Société de production S.N.E.G. - Société Nouvelle des Établissements Gaumont
ProducteurMario Cecchi Gori
Directeur de productionPierre Laurent
Directeur de productionPio Angeletti
Directeur de la photographieMarco Scarpelli
CadreurPasquale De Santis
Ingénieur du sonEraldo Giordani
Ingénieur du sonMario Amari
Compositeur de la musique originalePiero Piccioni
DécorateurGiorgio Giovannini
MaquilleurMarcello Ceccarelli
MonteurEraldo Da Roma
MonteurGilbert Natot
ScriptEmilio Miraglia

générique artistique

Totò(Torquato Pezzella)
Aldo Fabrizi(Fabio Topponi)
Louis de Funès(Ettore Curto)
Cathia Caro(Laura Topponi)
Luciano Marin(Tino Pezzella)
Fernand Sardou(Ernesto Topponi)
Anna Maria Bottini(Mara Topponi)
Jacques Dufilho(le directeur de la prison)
Anna Campori(Dora Pezzella)
Miranda Campa(Madame Topponi)
Ignazio Leone(le garde forestier)
Piera Arico
Ciccio Barbi
Jean Bellanger
Nando Bruno
Gianna Cobelli
Cesare Fantoni

Bibliographie

Synopsis

Le marquis espagnol de Castelmoscardo, un amateur raffiné des beaux arts doublé d'un inventif escroc, a conçu un plan à la fois saugrenu et magnifique. Il s'agit de faire croire au monde des critiques et des marchands de tableaux qu'on vient de découvrir un fabuleux chef-d'oeuvre qui serait le pendant de la célèbre « Maja nue » de Goya. Le tableau, né de l'imagination frauduleuse du marquis, s'appellerait : « La Maja en chemise ». Tout d'abord, le marquis fait venir de Rome le plus génial copiste d'Italie, Toto, qui en est aussi le plus bête, les deux qualités d'ailleurs n'en faisant qu'une car c'est parce qu'il est aussi bête, donc sans initiative personnelle, que Toto est aussi bon copiste. Toto accomplit donc « La Maja en chemise ». Après cela, il reste au noble escroc à faire authentifier son chef-d'oeuvre. Il va s'adresser au plus obtus des critiques d'art qui, dès qu'il aura vu le faux Goya, criera au miracle. Peu après, Toto ayant découvert le prix fantastique que le marquis va vendre sa « Maja en chemise » à une richissime collectionneuse, se met à peindre des Maja à la chaîne : La Maja en bikini, la Maja en robe de chambre, etc. Bien entendu, l'escroquerie ne tardera pas à être découverte et tout ce joli monde, plus naïf au fond que nuisible, se retrouvera derrière les barreaux d'une prison.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 19 janvier 1959