C'est dingue, mais on y va ! (1978) Michel Gérard

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1979
Procédé image35 mm - Couleur
Durée95 mn
>> Rechercher "C'est dingue, mais on y va !" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMichel Gérard
ScénaristeMichel Gérard
ScénaristeBruno Tardon
DialoguisteMichel Gérard
Société de production Belstar Productions (Paris)
Société de production Film Concorde (Rome)
Société de production Multimédia (Paris)
Producteur déléguéJacques Dorfmann
Producteur déléguéYvon Guézel
Distributeur d'origine C.C.F.C. - Compagnie Commerciale Française Cinématographique (Paris)
Distributeur d'origine G.E.F. - Groupement des Editeurs de Films (Paris)
Directeur de la photographieJean Monsigny
Ingénieur du sonJacques Gérardot
Compositeur de la musique originaleDaniel Faure
MonteurGérard Le Du

générique artistique

Stéphane Hillel(Denis)
Rémi Laurent(Nicolas)
Pierre Tornade(Arthur Neyssac)
Michel Melki(Patrice)
Michel Bonnet(Marc)
Maurice Biraud(M. Castagnet)
Charles Gérard(Charles Beausourd)
Mirella D'Angelo(Angela Castagnet)
Vittorio Caprioli(colonel Cellini)
Giannino Tondinelli(Luigi Lorenzini)
Giuliana Calandra(Doris Castagnet)
José Garcimore

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Au cours d'une fausse permission, Denis, Nicolas, Patrice et Marc sont malencontreusement pris en auto-stop par le Général Beausourd lequel, tout en écoutant sans broncher leurs quolibets contre la vie militaire, les ramène à la caserne et leur propose une mission spéciale en Italie contre la remise de leur peine d'emprisonnement. Les quatre copains finissent par accepter d'enlever le général français Neyssac, spécialiste des questions atomiques. Le plan de Beausourd s'inscrit dans le cadre d'une opération anti-terroriste montée par les italiens. Pendant que les jeunes gens s'assureront de la personne de Neyssac et que la police et les autorités militaires mettront toutes leurs forces en action pour le retrouver, un commando de choc profitera du désordre pour s'introduire dans la centrale d'Orvieto. Cependant le plan ne se déroule pas comme prévu, les quatre amis ne parvenant pas à enlever le général bien qu'ils soient par le plus grand des hasards tous logés sous le toit accueillant de l'aubergiste français Castagnet. Neyssac qui soupire après la patronne ne se doute pas de ce qui se trame contre lui. Angela, la fille de la maison, sympathise, elle, avec les jeunes gens qui lui ont bientôt tout raconté. Et c'est ainsi que le rapt réussit après plusieurs tentatives infructueuses. Beausourd qui n'y croyait plus lance alors son commando contre la centrale nucléaire, mais ce n'est qu'à la suite d'une grève surprise du personnel de sécurité, que les français et Beausourd le premier pénètrent en toute impunité sur le terrain interdit.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurRégie Cassette Vidéo
DistributeurRégie Cassette Vidéo
Annee1984
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée99 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 07 août 1978
Fin : 16 septembre 1978