Le Grand départ (1971) Martial Raysse

Pays de productionFrance
Sortie en France15 novembre 1972
Durée71 mn
>> Rechercher "Le Grand départ" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMartial Raysse
ScénaristeMartial Raysse
Société de production Sunchild Productions
Distributeur d'origine NEF - Nouvelles Éditions de Films (Paris)
Directeur de la photographieJean-Jacques Flori
Directeur de la photographieMartial Raysse
Ingénieur du sonJean-Pierre Ruh
Compositeur de la musique originale Gong
Conseiller techniqueJean-Louis Bertuccelli

générique artistique

Sterling Hayden(M. Nature)
Anne Wiazemsky(Mona Lisa)
Gilles Raysse(Caïn)
Lucienne Hamon(Mme Nature)
Alexandre Raysse(L'innocence)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Une fin de repas comme tant d'autres: un couple au regard vide devant un écran de télévision, plongé dans une digestion béate; puis, rupture avec l'arrivée brutale et rapide d'un jeune homme, et sa fuite en vélomoteur. Avec lui, le metteur en scène nous entraîne dans une "fête à l'envers"; l'ordre logique est renversé; les personnages changent d'identité; ils empruntent leurs masques tour à tour à des animaux (le chat Caïn), à des héros de la mythologie (Monsieur Nature), à des tableaux célèbres. Les allusions à la peinture sont nombreuses: Léonard de Vinci, Millet, Delacroix et même des contemporains: Labisse et, naturellement, Martial Raysse (le réalisateur est peintre). Les couleurs prennent celles des négatifs d'une photo: les roses buvard tournent subitement au vert, et les mauves délavés au bleu; les catégories, les déterminations ordinaires s'évanouissent dans des effets visuels fluides et inattendus. Ces créatures mystérieuses parlent du "grand départ" et cherchent le "paradis". Cette quête les conduit dans une sorte de communauté hyppie où le rêve a chassé la réalité. Ils se retrouvent sur un radeau soumis à des événements cosmiques indéfinissables; le cauchemar et le merveilleux deviennent inséparables. Les cataclysmes se succèdent; les fantasmes, les espoirs disparaissent, emportés dans un flot d'images évanescentes qui se dissolvent dans la confusion et se désagrègent dans l'horreur! Le grand départ? La quête du paradis? Avec qui? Vers quoi? Puisqu'il semble, "hélas, qu'il n'y ait pas d'autres paradis que celui où nous sommes".
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation