Paragraph 175 (1999) Rob Epstein, Jeffrey Friedman

Paragraphe 175

Pays de productionEtats-Unis ; Allemagne
Sortie en France14 novembre 2001
Procédé image35 mm - Couleur
Durée81 mn
DistributeurASC Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Paragraph 175" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRob Epstein
RéalisateurJeffrey Friedman
ScénaristeSharon Wood
Société de production Telling Pictures
Société de production FilmFour
Société de production Cinemax
Société de production HBO Theatrical Documentary
ProducteurRob Epstein
ProducteurJeffrey Friedman
ProducteurMichael Ehrenzweig
ProducteurJanet Cole
ProducteurJohn Hoffman
CoproducteurHoward Rosenman
Producteur associéKlaus Müller
Producteur déléguéSheila Nevins
Directeur de productionElena Figarola
Directeur de productionVolker Heise
Directeur de productionJules Hussey
Directeur de productionGabriele Seidel
Distributeur d'origine ASC Distribution (Paris)
Directeur de la photographieBernd Meiners
Ingénieur du sonAl Nelson
Compositeur de la musique originaleTibor Szemsö
MonteurDawn Logsdon

générique artistique

Rupert Everett(la voix du narrateur)
Gad Beck(dans son propre rôle)
Albrecht Becker(dans son propre rôle)
Heinz Dörmer(dans son propre rôle)
Annette Eick(dans son propre rôle)
Heinz F.(dans son propre rôle)
Karl Gorath(dans son propre rôle)
Klaus Müller(dans son propre rôle)
Pierre Seel(dans son propre rôle)

Bibliographie

Synopsis

"Un acte sexuel contre-nature entre des personnes de sexe masculin ou entre des êtres humains et des animaux est punissable d'emprisonnement ; la perte des droits civils peut aussi être imposée." Ce texte est entré en vigueur en 1871 dans le Reich de Bismarck. C'est dire que les nazis n'ont pas eu besoin de mettre en place un appareil législatif spécifique, même si son application était tombée en désuétude dans le Berlin des Années folles. Mais le film nous rappelle en outre que dans le régime démocratique de la RFA, de nombreux homosexuels ont été poursuivis sur la base de ce même texte aboli seulement en 1968 (RDA) et 69 (RFA) : certains entretiens de ce film, tel celui de Heinz Dörmer, nous le montrent. Les réalisateurs, Jeffrey Friedman et Rob Epstein avaient déjà produits The Celluloid Closet qui retrace l'évolution des rôles d'homosexuels depuis cent ans dans les films hollywoodiens. C'est à cette occasion qu'ils firent la connaissance du professeur Klaus Müller, responsable du projet européen de Musée de l'Holocauste qui leur proposa de collaborer à son entreprise de faire connaître ce chapitre peu connu de l'histoire du Troisième Reich qui a pourtant fait de nombreuses victimes : cent mille arrestations, dix mille déportés, dont quatre mille à peine survécurent. Mais l'histoire des porteurs du triangle rose a été le plus souvent occultée par les intéressés eux-mêmes. Les auteurs ont donc eu le plus grand mal à trouver des témoignages : faible nombre des survivants et réticences à témoigner. C'est ainsi que le film s'ouvre sur des images de voyage en train vers un témoin qui a finalement refusé de parler. L'essentiel du film est constitué par cinq entretiens avec d'anciens déportés, plus le témoignage d'une femme, juive, dont la famille a été exterminée mais qui a pu gagner l'Angleterre grâce à l'aide de son amie. Chaque témoignage émeut par sa spécificité et par la personnalité du témoin : par exemple, celui de Pierre Seel, Alsacien-Lorrain, arrêté sur la base des "listes roses" établies par la police française, déporté puis intégré de force dans l'armée allemande, et qui a, l'un des premiers, brisé le silence dans son livre Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel. Ou bien encore le récit de Gad Beck, qui réunissait toutes les conditions pour être déporté, comme il le dit lui-même, en étant à la fois juif, homosexuel et socialiste. La rencontre avec ces vies et l'occasion de réfléchir sans simplisme sur la question des rapports de l'homosexualité au nazisme font le prix de ce documentaire.
© LES FICHES DU CINEMA 2001
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)2770
Nombre de salles de sortie (Paris)2
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)3
Nombre d'entrée première semaine (Paris)1447
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)4092