Ma femme s'appelle Maurice (2002) Jean-Marie Poiré

Pays de productionFrance ; Allemagne
Sortie en France25 septembre 2002
Procédé image35 mm - Couleur
Durée102 mn
>> Rechercher "Ma femme s'appelle Maurice" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Marie Poiré
Assistant réalisateurOlivier Horlait
ScénaristeJean-Marie Poiré
ScénaristeRaffy Shart
Auteur de l'oeuvre originaleRaffy Shartd'après la pièce de théâtre "Ma femme s'appelle Maurice"
DialoguisteJean-Marie Poiré
DialoguisteRaffy Shart
Société de production Comédie Star - Okay Films (Paris)
Société de production Warner Bros. Pictures France
Société de production France 2 Cinéma
Société de production Seven (Paris)
Société de production UFA - Fernsehproduktion GmbH (Potsdam-Babelsberg)
Société de production Studio Babelsberg AG (Potsdam)
ProducteurJean-Marie Poiré
ProducteurIgor Sékulic
CoproducteurHenning Molfenter
CoproducteurHartwig Schulte-Loh
Distributeur d'origine Warner Bros.
Directeur de la photographieRobert Alazraki
Ingénieur du sonPaul Lainé
Ingénieur du sonWilliam Flageollet
DécorateurKatia Wyszkop
CostumierOlivier Bériot
MonteurHenry Revlou
MonteurJean-Marie Poiré
CascadeurJean-Claude Lagniez

générique artistique

Alice Evans(Emmanuelle)
Régis Laspalès(Maurice Lappin)
Philippe Chevallier(Georges Audefey)
Götz Otto(Johnny Zuchini)
Anémone(Claire Trouaballe)
Martin Lamotte(Jean-Bernard Trouaballe)
Virginie Lemoine(Marion Audefey)
Guy Marchand(Charles Boisdain)
Stéphane Audran(Jacqueline Boisdain)
Urbain Cancelier(Monsieur Poilard)
Marco Bonini(le peintre en bâtiment)
Jean-Pierre Castaldi
Michèle Garcia
Sylvie Joly
Raphaël Mezrahi
Paul Belmondo
Danièle Evenou
Gérard Caillaud
Benjamin Castaldi
Jacques Collard
Lakshantha Abenayake
Leonardo Manera
Julie Arnold
Stefano Antonucci

Bibliographie

Synopsis

Venise. Difficile d'être plus radin que Georges Audefey. Il faut dire que c'est sa femme qui dispose de la fortune du couple. Quand la très vénale Emmanuelle, sa maîtresse, découvre qu'il est marié et pauvre, c'est le drame. Et voilà que le mari d'Emmanuelle, le bouillant Jimmy, veut sa peau. Et que Marion, sa femme, se doute de quelque chose. Retour à Paris. Au coeur de la butte Montmartre, Maurice Lappin (avec deux "p") s'active, non sans insistance, à trouver fonds et vêtements pour l'association caritative dont il est bénévole. Le voici dans le somptueux duplex de Marion et Georges. Marion est partie. Terrorisé par les menaces séparées d'Emmanuelle et de Jimmy, Georges propose à Maurice de se faire passer pour... sa femme. Maurice accepte, et investit pleinement sa nouvelle identité. Tout s'arrangerait s'il ne compatissait pas autant avec celle et celui qu'il devait éconduire. Et puis débarquent les époux Trouaballe, plus rapiats encore que Georges, qui veulent acheter à bon compte l'appartement mis en vente par les parents de Marion, pour qui Georges n'est qu'un minable dont ils voudraient bien débarrasser leur fille. Quelques portes, meubles, vases, os et dents brisés plus tard, ce sera chose faite ! Georges est abandonné de tou(te)s, sans un sou. Mais Maurice est là.
© LES FICHES DU CINEMA 2002
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)105756
Nombre de salles de sortie (Paris)43
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)7
Nombre d'entrée première semaine (Paris)57487
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)710531