The Fog of War (2002) Errol Morris

The Fog of war

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France14 janvier 2004
Procédé image35 mm - Couleur
Durée100 mn
DistributeurColumbia Tristar (source : ADRC)
>> Rechercher "The Fog of War" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurErrol Morris
Société de production SenArt Films
Société de production @radical Media
ProducteurErrol Morris
ProducteurMichael Williams
ProducteurJulie Ahlberg
Producteur associéAnn Petrone
Producteur associéAdam Kosberg
Producteur exécutifJack Lechner
Producteur exécutifJon Kamen
Producteur exécutifFrank Scherma
Producteur exécutifRobert Fernandez
Producteur exécutifRobert May
Producteur exécutifJohn Sloss
Directeur de productionTonya Bertram
Distributeur d'origine Columbia TriStar Films
Directeur de la photographiePeter Donahue
Directeur de la photographieRobert Chappell
Ingénieur du sonTom Paul
Ingénieur du sonSteve Bores
MixeurColl Anderson
Compositeur de la musique originalePhilip Glass
Compositeur de la musique préexistanteJohn Kusiak
Directeur artistiqueSteve McNulty
DécorateurTed Bafaloukos
DécorateurSteve Hardy
MaquilleurMaria Scali
MaquilleurDonyale McRae
MonteurKaren Schmeer
MonteurDoug Abel
MonteurChyld King
RégisseurJohn Cefalu
RégisseurDan Kemp
RégisseurJohn Latenser

générique artistique

Bibliographie

Synopsis

Robert McNamara se raconte. Il parle de la crise de Cuba, où il a joué un rôle important. Il confirme que la guerre thermonucléaire a bien failli advenir, et que seule la chance l'a vraiment évitée. Il revient sur son enfance, marquée par la fin de la Première Guerre mondiale. Professeur à Harvard, McNamara est engagé dans la Seconde Guerre mondiale. Il met au point les attaques du Japon aux bombes incendiaires, ayant fait de nombreux morts avant même Hiroshima. Démobilisé, il rentre chez Ford, où une ascension rapide le mène à la tête de cette firme légendaire. Mais Kennedy est élu, et demande à McNamara de devenir son secrétaire à la Défense. Intellectuel et sûr de lui, il provoque l'hostilité chez les politiciens traditionnels. Après la crise cubaine, le Viêtnam commence. La mort de Kennedy change la donne, et le nouveau président, Johnson, tient à renverser le coup d'Etat contre Diêm. Les morts américains s'accumulent, et McNamara est donné pour largement responsable de cette défaite. Il fait part de ses doutes à Johnson, qui préfère ne rien entendre. Les deux hommes s'éloignent de plus en plus, et finalement McNamara est contraint à démissionner, ou est renvoyé, de son poste. Le président lui remet la médaille d'honneur du congrès. Il tentera, peu après le départ de McNamara, de mettre effectivement fin à l'offensive vietnamienne.|#|#
© LES FICHES DU CINEMA 2005
Logo

Exploitation