Inosensu (2003) Mamoru Oshii

Innocence

Pays de productionJapon
Sortie en France01 décembre 2004
Procédé image35 mm - Couleur
Durée99 mn
>> Rechercher "Inosensu" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMamoru Oshii
ScénaristeMamoru Oshii
Auteur de l'oeuvre originaleMasamune Shirowd'après le manga "Ghost in the shell"
Société de production Production I.G. (Tokyo)
Coproduction Studio Ghibli
ProducteurMitsuhisa Ishikawa
ProducteurToshio Suzuki
Directeur de productionRyuji Mitsumoto
Directeur de productionMasatoshi Nishizawa
Ingénieur du sonKazuhiro Wakabayashi
MixeurShuji Inoue
Compositeur de la musique originaleKenji Kawai
Interprète des chansons originalesKimiko Itoh
Directeur artistiqueShuhichi Hirata
DécorateurYohei Taneda
AnimateurToshihiko Nishikubo
AnimateurNaoko Kusumi
AnimateurKazuchika Kise
AnimateurTetsuya Nishio
DessinateurHiroyuki Okiura
DessinateurAtsushi Takeuchi
Coordinateur des effets spéciauxHisashi Ezura

générique artistique

Bibliographie

Sites Internet

Synopsis

Japon 2032. Suite à un dysfonctionnement d'un ginoïde (robot féminin à usage sexuel) entraînant plusieurs meurtres, l'inspecteur-cyborg Batou, hanté par le souvenir du Major Motoko (dont l'esprit désincarné s'est évanoui dans le cyberespace) est chargé, avec son collègue humain Togusa, d'enquêter sur les origines de cette dérive dont les autorités soupçonnent le caractère terroriste. Leurs recherches les mènent dans l'univers mafieux des yakuzas accusés du meurtre d'un scientifique ayant apparemment servi et trahi l'entreprise produisant les robots incriminés. Les circuits de Batou sont ensuite piratés par un hacker à la solde des fabricants. Sauvé de justesse, Batou, aidé de Togusa, part sur ses traces et s'aventure dans la très dévastée zone nord de la cité. Après un violent affrontement virtuel, le hacker est neutralisé et mène Batou au coeur de la mystérieuse entreprise - un bateau situé sur les eaux internationales. Pour combattre les nombreuses ginoïdes qui défendent la forteresse flottante, Batou est aidé par le Major, réincarné dans un des robots. A la fin du combat, ils sauvent une jeune fille et comprennent que les robots étaient fabriqués par l'incorporation d'esprits d'enfants kidnappés par les yakuzas, et dont le scientifique piratait le fonctionnement afin que les enfants se rebellent contre leurs utilisateurs.
© LES FICHES DU CINEMA 2005
Logo

Exploitation