Lakposhtha hâm parvaz mikonand (2004) Bahman Ghobadi

Les Tortues volent aussi

Pays de productionIran ; Irak
Sortie en France23 février 2005
Durée95 mn
DistributeurBac Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Lakposhtha hâm parvaz mikonand" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBahman Ghobadi
Assistant réalisateurShahram Shah Hosseinie
Assistant réalisateurJalal Saed Panah
ScénaristeBahman Ghobadi
Collaborateur scénaristiqueMohammad Reza Kateb
Collaborateur scénaristiqueSepideh Shamlou
Société de production Mij Films (Téhéran)
ProducteurHamid Karim Batin Ghobadi
Producteur exécutifAbbas Ghazali
Distributeur d'origine Bac Films
Directeur de la photographieShahriar Assadi
Ingénieur du sonBahman Ardalan
MixeurHamid Naghibi
Compositeur de la musique originaleHossein Ali Zadeh
Directeur artistiqueBahman Ghobadi
DécorateurSheyk Mohammad
DécorateurSadegh Sourchi
MonteurMustafa Kherqepush
MonteurHayedeh Safi-Yari
ScriptNahid Ghobadi

générique artistique

Avaz Latif(Agrin)
Soran Ebrahim(Soran, dit "le satellite")
Saddam Hossein Feysal(Pashow)
Hiresh Feysal Rahman(Hengov)
Abdol Rahman Karim(Riga)
Ajil Zibari(Shirkooh)

Bibliographie

Synopsis

Le Kurdistan irakien, à la frontière de la Turquie, quelques jours avant l'attaque de la coalition américano-européenne. Un adolescent hâbleur et débrouillard, surnommé Satellite, installe une parabole dans son village pour que les habitants puissent suivre les nouvelles. Mais personne ne comprend l'anglais. Satellite remarque Agrin, une jeune réfugiée récemment arrivée au camp de tentes, qui porte un petit enfant et dont le frère aîné, Hengov, est précédé d'une réputation de voyant. Manchot, il entraîne les enfants du camp à ramasser les mines antipersonnel pour en tirer quelque argent, et fait ainsi de l'ombre à Satellite, chef de bande autoritaire, dont c'était l'exclusivité. Les deux garçons se heurtent, puis passent un accord : chacun aura son terrain si Hengov accepte de partager ses prédictions avec Satellite, qui est amoureux d'Agrin. Celle-ci est rongée par l'idée du suicide : cet enfant qu'elle rejette n'est pas son frère mais son fils, fruit d'un viol des sbires de Saddam Hussein. Alors qu'Hengov tente de la convaincre de l'aimer, Agrin ne songe qu'à l'abandonner. Satellite sauve l'enfant, coincé dans un champ de mines, et y perdra son pied. Mais Agrin ira jusqu'au bout de son désespoir et se noiera avec son fils. Alors que les troupes américaines "libèrent" le pays, Satellite, qui n'attendait pourtant que cela, se retrouve seul et mutilé.
© LES FICHES DU CINEMA 2005
Logo

Exploitation