L'Auberge rouge (2006) Gérard Krawczyk

Pays de productionFrance
Sortie en France05 décembre 2007
Procédé image35 mm - Couleur
Durée90 mn
>> Rechercher "L'Auberge rouge" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGérard Krawczyk
Assistant réalisateurVéronique Labrid
ScénaristeChristian Clavier
ScénaristeMichel Delgado
Auteur de l'oeuvre originaleClaude Autant-Larad'après le film "L'Auberge rouge"
Auteur de l'oeuvre originaleJean Aurenched'après le scénario du film "L'Auberge rouge"
AdaptateurChristian Clavier
AdaptateurMichel Delgado
DialoguisteChristian Clavier
DialoguisteMichel Delgado
Société de production Fechner Productions
Société de production TF1 Films Production
ProducteurChristian Fechner
Producteur associéAlexandra Fechner
Producteur exécutifHervé Truffaut
Directeur de productionJean-Louis Nieuwbourg
Distributeur d'origine Warner Bros. Pictures France
Directeur de la photographieGérard Stérin
Opérateur steadycamMichel Rodas
Ingénieur du sonVincent Tulli
MixeurVincent Tulli
Compositeur de la musique originaleAlexandre Azaria
Directeur artistiqueIsabelle de Araujo
DécorateurJacques Bufnoir
CostumierOlivier Bériot
CostumierCorinne Bruand
MaquilleurDidier Lavergne
MaquilleurSylvie Duval
MaquilleurDaniel Cendron
CoiffeurPatrick Girault
CoiffeurCatherine Gomez-Fernandez
MonteurNicolas Trembasiewicz
ScriptMaggie Perlado
RégisseurLaurent Chiomento
Directeur de castingSwan Pham
Directeur de castingDaniel Ben Loulou
Photographe de plateauJean-Marie Leroy

générique artistique

Josiane Balasko(Rose)
Christian Clavier(Martin)
Gérard Jugnot(Père Carnus)
Frédéric Epaud(Violet)
Jean-Baptiste Maunier(Octave)
Juliette Lamboley(Mathilde)
Anne Girouard(Marie-Odile de Marcillac)
Sylvie Joly(la Comtesse de Marcillac)
Urbain Cancelier(Philippe de Marcillac)
François-Xavier Demaison(Simon Barbeuf)
Laurent Gamelon(le bûcheron)
Jean-Christophe Bouvet(Maître Rouget)
Olivier Saladin(le cocher)
Igor Skreblin(le montreur d'ours)
Christian Bujeau(le capitaine)
Jan Rouiller(Duflot)

Bibliographie

Synopsis

Sur une route de montagne, à la fin du XIXe siècle, un montreur d’ours gagne l’auberge isolée des époux Martin. Mal lui en prend : il est occis par Violet, leur fils adoptif, sourd, muet et simplet, et l’ours s’échappe. Tuer les voyageurs pour les détrousser est l’activité principale des Martin, et ils disposent des cadavres par tous les moyens du bord. Celui du montreur d’ours, lui, sera habillé en épouvantail... Bientôt, une diligence qui transporte un robuste bûcheron, l’acariâtre comtesse de Marcillac, son fils et sa bru, un marchand de dentelle à la préciosité trompeuse, le notaire Rouget et Mathilde, la fille des Martin, recueille le moine Carnus et le novice Octave, fils du président du tribunal de Privas, qu’il conduit au monastère le plus proche. La diligence a une roue cassée : la halte à l’auberge s’impose. Et les Martin vont agir. Rouget est la première victime. Alors qu’Octave délaisse la bure pour les appas de Mathilde, Rose Martin, qui a de la religion, ne veut pas que le moine soit tué et lui confesse les dizaines de crimes dont elle fut complice. Épouvanté, Carnus veut partir, mais Octave refuse de le suivre. Carnus finit par le marier à Mathilde, tout en essayant de sauver ses compagnons sans trahir le secret de la confession : il y parvient, en aidant à découvrir la vraie nature de l’épouvantail. Les Martin sont mis en cage, la diligence reprend la route... et le pont, qu’avait saboté Violet, s’effondre à son passage, sous les yeux de Carnus..
© LES FICHES DU CINEMA 2007
Logo

Exploitation