L'Homme qui rit (2012) Jean-Pierre Améris

Pays de productionFrance ; République Tchèque
Sortie en France26 décembre 2012
Procédé image35 mm - Couleur
Durée93 mn
>> Rechercher "L'Homme qui rit" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Pierre Améris
Assistant réalisateurNils Hamelin
ScénaristeGuillaume Laurant
Auteur de l'oeuvre originaleVictor Hugod'après le roman "L'homme qui rit"
AdaptateurJean-Pierre Améris
AdaptateurGuillaume Laurant
DialoguisteJean-Pierre Améris
DialoguisteGuillaume Laurant
Société de production Incognita Films (Paris)
Coproduction EuropaCorp
Coproduction France 3 Cinéma
Coproduction France 2 Cinéma
Coproduction Okko Production (Praha)
Coproduction DD Productions (Paris)
Coproduction Hérodiade (Paris)
CoproducteurMarc Jenny
Producteur associéMehdi Sabbar
Producteur déléguéThomas Anargyros
Producteur déléguéEdouard de Vésinne
Producteur exécutifFrédéric Bruneel
Directeur de productionFrancis Barrois
Distributeur d'origine EuropaCorp Distribution
Directeur de la photographieGérard Simon
Ingénieur du sonLaurent Lafran
MixeurOlivier Dô Hùu
Compositeur de la musique originaleStéphane Moucha
DécorateurFranck Schwarz
CostumierOlivier Bériot
MonteurPhilippe Bourgueil
Directeur de castingTatiana Vialle

générique artistique

Gérard Depardieu(Ursus)
Marc-André Grondin(Gwynplaine)
Emmanuelle Seigner(La Duchesse)
Christa Théret(Déa)
Arben Bajraktaraj(Hardquanone)
Serge Merlin(Barkilphedro)
Christèle Tual(Clémence)
Swann Arlaud(Sylvain)
Fanie Zanini(Déa enfant)
Romain Morelli(Gwynplaine enfant)
Josef Bradna(le bossu)
Pierre Peyrichout(l'homme de cour)
Marketa Hrubesová(la jolie paysanne)
Vladimir Javorsky(le cocher aviné)
Miroslav Taborsky(Nino Saint-Jean)
Brice Fournier(Combarel)
Jan Hnilicka(le valet de la duchesse)
Vincent de Bouard(le magistrat)
Joseph Kaspar(le bourreau)
Pascal Ternisien(le valet Clancharlie)
Zuzana Bydzovská(Mary O'Reilly)
Ernesto Cekan(Pablo Ramirez)
Petr Klimes(Marcus Vandeer)
Ctirad Gotz(le paysan)
Ludmila Safárová(la fermière)
Jakub Chaloupka(un garçon)
Aubert Nicolas(un garçon)
Svetlana Nálepková(la femme de la cour)
Vera Kubánková(la vieille dame)
Filip Kankovský(le jeune homme)
Eva Leimbergerová(la fille de la cour)
Nina Jiránková(la vieille duchesse)
Jaromír Dulava(le palfrenier édenté)
Ivo Niederle(un parlementaire)
Jan Pohan(un parlementaire)

Bibliographie

Synopsis

Ursus recueille dans sa roulotte un bébé aveugle (qu’il baptise Déa) et Gwynplaine, un garçon abandonné par les Comprachicos, au visage mutilé. Quinze ans plus tard, Ursus les utilise dans un spectacle de foire qui déclenche les rires lorsque Gwynplaine retire le foulard qui cache sa cicatrice. Il pense que si Déa, devenue une belle jeune fille, qu’il considère comme sa soeur, ne se moque pas de lui, c’est parce qu’elle seule ne le voit pas. En fait, elle est sincèrement amoureuse de lui. Ils arrivent dans la capitale. Avec l’aide d’un musicien, Sylvain, leur spectacle est un grand succès. Au bord d’un lac, ils s’embrassent pour la première fois. La duchesse Josiane vient en spectatrice et convoque Gwynplaine, qui repousse ses avances, comprenant que le paradis des riches est fondé sur l’enfer des pauvres. Avant son exécution, le chef des Comprachicos le reconnaît comme étant le fils d’un frondeur. Arrêté par les hommes de la duchesse, sa cousine, Gwynplaine s’évanouit. Il se réveille habillé en marquis, prisonnier dans son château. Ursus et Déa sont invités à une réception. À la fin, Barkilphedro, le chambellan, livre Gwynplaine au bon plaisir de la cynique duchesse, et fait en sorte que Déa en soit témoin. Le lendemain, il fait parvenir une fausse lettre de rupture aux forains. Déa se laisse mourir, alors que Gwynplaine plaide pour le peuple dans un discours hué au Parlement. Il quitte ses habits de marquis et rejoint Déa, mais il est déjà trop tard. Il se jette dans le canal.
© LES FICHES DU CINEMA 2012
Logo

Exploitation