Les Folles années du twist (1983) Mahmoud Zemmouri

Pays de productionAlgérie
>> Rechercher "Les Folles années du twist" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMahmoud Zemmouri
Assistant réalisateurMohamed Chouikh
Assistant réalisateurEvelyne Haroche
ScénaristeMahmoud Zemmouri
Société de production ONCIC - Office National Commerce Industrie Cinéma (Alger)
Société de production Fennec Productions
Directeur de productionTahar Harhoura
Distributeur d'origine Neuf de Coeur Productions
Directeur de la photographieLarbi Lakhdar-Hamina
Ingénieur du sonVartan Karakeusian
Auteur des chansons préexistantesRichard Anthony
DécorateurHocine Menguellet
MonteurYoucef Tobni

générique artistique

Jacques Villeret(M'sieur John Wayne)
Mustapha El Anka(Si Tayeb)
Malik Lakhdar-Hamina(Boualem)
Fawzi B. Saichi(Salah)
Richard Bohringer(Gomez)
Marina Moncade(Mauricette)
Jean-Marie Galey(le militaire)
Arezki Nebti(Kaddour)
Elisabeth Lafont(la pied-noire)
Fanny Mergui(Mme Bacri)
Djamel Mohamed Allam(présentateur TV)
Jean-Pierre Sentier(bouliste)
Georges Trillat(barman)
Amar Ouyacoub(ami de Si Tayeb)
Ali Abdoun(ami de Si Tayeb)
Sissani(père de Salah)
Eddy Jabès(militaire)
Keltoum(mère de Boualem)
Jacques Taris(représentant)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Pour Boualem et Salah, en ce début des années 60, la guerre ne signifie pas grand-chose. Bien sûr, comme ailleurs en Algérie, les militaires français sont là pour faire régner un certain "ordre". De son côté, le F.L.N. ne reste pas inactif. Mais les frictions ne les atteignent guère, les attentats ne les effraient pas vraiment. D'ailleurs, les détonations qui vident le marché en un clin d'oeil leur sont parfois dues: quelques pétards et l'argent abandonné sur les étals est à eux. Pour changer, et parce qu'ils n'ont pas de préférence politique, ils vont voler les oranges d'un colon... et se font arrêter par les employés arabes. Ces menues activités mises à part, ils traînent en chemise à carreaux rouges et blancs, lunettes noires sur le nez et hanches chaloupantes. Car leur truc à eux, c'est le twist. Pas De Gaulle, comme pour cet ancien combattant à la djellaba décorée, qui n'a que ce nom à la bouche. Pas plus le militantisme, comme pour l'âpre Si Tayeb. Le twist et, pour Boualem, la belle Kheira, sa voisine. "M'sieur John Wayne" à leur tête, les militaires contrôlent les mouvements de la cité, non sans impressionner le père de Boualem et combler d'aise les pieds-noirs, qui font entendre leur voix dans la rue, tandis que Boualem chante à la télévision. Le ton monte. Les musulmans manifestent et, pris dans la masse, Salah se fait marcher sur... un doigt. Après le putsch des généraux, l'O.A.S. s'active. Puis c'est le cessez-le-feu. Et Boualem s'engage dans la "force locale de maintien de l'ordre". Avec ses hommes, il parade en ville, même devant Salah, et distribue généreusement, en commençant par lui-même, les habitations, commerces et autres voitures par pieds-noirs abandonnés.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurCarrère Vidéo
DistributeurCarrère Vidéo
Annee1986
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée90 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)39459
Nombre de salles de sortie (Paris)8
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)14
Nombre d'entrée première semaine (Paris)11193

Palmares