Akasen chitai (1956) Kenji Mizoguchi

La Rue de la honte

Pays de productionJapon
Sortie en France25 octobre 1957
Procédé image35 mm - NB
Durée87 mn
DistributeurFilms Sans Frontières (Les) (source : ADRC)
>> Rechercher "Akasen chitai" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurKenji Mizoguchi
Assistant réalisateurYasuzo Masumura
Assistant réalisateurBainari Nakamura
ScénaristeMasashige Narusawa
Auteur de l'oeuvre originaleYoshiko Shibakid'après le roman "Susaki no Onna"
Société de production Daiei Studios
ProducteurMasaichi Nagata
Directeur de productionKeiichi Sakane
Directeur de la photographieKazuo Miyagawa
CadreurShôzô Tanaka
Ingénieur du sonMitsuo Hasegawa
Compositeur de la musique originaleToshirô Mayuzumi
Directeur artistiqueHiroshi Mizutani
DécorateurKiichi Ishizaki
DécorateurShigeharu Onda
CostumierTsugio Tôgô
CoiffeurNoboru Ishizaki
MonteurKanji Sugawara
Coordinateur des effets spéciauxIchiro Kanda
Coordinateur des effets sonoresKatsujiro Hanaoka
Photographe de plateauYoshitami Shigemori

générique artistique

Machiko Kyo(Mickey)
Aiko Mimasu(Yumeko)
Ayako Wakao(Yasumi)
Michiyo Kogure(Hanae)
Kumeko Urabe(Otane)
Yasuko Kawakami(Shizuko)
Kenji Sugawara(Eiko)
Eitarô Shindô(Kurazô Taya)
Sadako Sawamura(Tatsuko Taya)
Bontarô Miyake(le veilleur de nuit)
Daisuke Katô(le policier)
Jun Tatara(le client de Yumeko)
Hiroko Machida(Yorie)
Yosuke Irie(Shuichi, le fils de Yumeko)
Toranosuke Ogawa(le père de Mickey)
Kuninori Tadako(Keisaku Kadowaki)
Eiko Miyoshi(Saku, la femme de Kadowaki)
Haruo Tanaka
Hisao Toake
Osamu Maruyama
Fujio Harumoto
Kenichi Miyajima
Joe Ohara
Shiroyuki Miyajima
Kyosuke Shio

Bibliographie

Synopsis

Un projet de loi, tendant à la suppression des maisons closes, est présenté à la Diète japonaise. Gros émoi dans le quartier réservé et en particulier au « Rêve », établissement tenu par le respectable Kurazo Taya qui a quatre pensionnaires. Yamako est une veuve d'une quarantaine d'années, dont le seul espoir est de vivre avec son jeune fils qui est à la campagne chez ses beaux-parents et auquel elle envoie régulièrement une pension. Yasumi, fille d'un petit fonctionnaire emprisonné à la suite d'une accusation de détournement, est venue au « Rêve » pour se procurer les 200 000 yens nécessaires à la liberté de son père. Tout ce qu'elle attend de la vie est son indépendance et la seule chose qui l'intéresse est l'argent. Elle est la plus riche de ses camarades à qui elle prête parfois à un taux élevé. Mickey, la nouvelle, est une fille venue de Kobe. C'est le type de la fille insouciante qui gagne beaucoup d'argent mais le dépense aussitôt. Elle s'est sauvée de chez son père qu'elle juge hypocrite et égoïste. Hanaye est une jeune mariée dont le mari sans travail est tuberculeux. Elle lutte pour faire vivre son mari et son bébé. Yoriye est une paysanne qui désire se marier avec son amant et qui fait des économies dans ce but. Ces prostituées paient leur pension à Kurazo et touchent 40 % de leurs recettes respectives, mais elles ont des emprunts qui les enchaînent à leur maître. Yamako, qui va voir son fils, s'aperçoit qu'il est parti travailler à la ville pour ne plus lui être à charge, ayant appris le métier de sa mère dont il a honte. Il ne veut plus la fréquenter et elle finira à l'asile d'aliénés. Yasumi, à la tête froide, achètera le magasin du commerçant qu'elle aura fini par ruiner et deviendra une femme d'affaires. Quant à Yoriye, peu après son mariage, elle retournera à son ancien métier, s'étant rendu compte que son époux désirait seulement trouver une bonne à tout faire à peu de frais. Une jeune fille pauvre viendra remplacer Yasumi et, la loi n'étant pas votée, Kurazo pourra continuer à faire fructifier son affaire.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation