Steiner, das eiserne Kreuz (1976) Sam Peckinpah

Croix de fer

Pays de productionRépublique fédérale d'Allemagne ; Grande-Bretagne
Sortie en France18 janvier 1978
Procédé image35 mm - Couleur
Durée133 mn
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Steiner, das eiserne Kreuz" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurSam Peckinpah
Assistant réalisateurBert Batt
Assistant réalisateurChris Carreras
Assistant réalisateurClifford C. Coleman
ScénaristeJulius Epstein
ScénaristeWalter Kelley
ScénaristeJames Hamilton
ScénaristeHerbert Asmodi
Auteur de l'oeuvre originaleWilli Heinrichd'après le roman "Das Geduldige Fleisch"
Société de production Rapid-Film GmbH (München)
Société de production Terra-Filmkunst GmbH (Berlin)
Société de production Anglo-EMI Productions (London)
Société de production Associated General Films (London)
ProducteurWolf C. Hartwig
ProducteurArlene Sellers
ProducteurAlex Winitsky
Distributeur d'origine Prodis
Directeur de la photographieJohn Coquillon
CadreurHerbie Smith
MixeurDavid Hildyard
Compositeur de la musique originaleErnest Gold
Créateur des décorsTed Haworth
Créateur des décorsBrian Ackland Snow
CostumierJoseph Satzinger
MaquilleurColin Arthur
CoiffeurEvelyn Döhring
MonteurTony Lawson
MonteurMichael Ellis
MonteurMurray Jordan
MonteurHerbert Taschner
ScriptTrudy von Trotha
Coordinateur des effets spéciauxRichard Richtsfeld
Coordinateur des effets spéciauxHelmut Klee
Photographe de plateauLars Looschen

générique artistique

James Coburn(le sergent Steiner)
Maximilian Schell(le capitaine Stransky)
James Mason(le colonel Brandt)
David Warner(le capitaine Kiesel)
Klaus Löwitsch(Kruger)
Vadim Glowna(Kern)
Roger Fritz(le lieutenant Triebig)
Dieter Schidor(Anselm)
Burkhard Driest(Maag)
Fred Stillkrauth(Schnurrbart)
Michael Nowka(Dietz)
Véronique Vendell(Marga)
Arthur Brauss(Zoll)
Senta Berger(Soeur Eva)
Slavko Stimac(le jeune soldat russe)

Bibliographie

Synopsis

Débâcle de l'armée allemande en Crimée, en 1943. Le capitaine Stransky prend le commandement d'un petit détachement. Prussien de haute souche sociale, il ne cache pas s'être porté volontaire sur le front russe pour obtenir une haute décoration militaire : la croix de fer. Sa famille ne lui pardonnerait pas de ne pas revenir avec. Son attitude ambitieuse ne trouve qu'une radicale opposition en la personne du caporal (puis sergent) Steiner, remarquable soldat, blasé, meurtri, et estimé tant de ses subordonnés que de ses supérieurs. Stransky veut exécuter un jeune garçon russe fait prisonnier, Steiner libère ce dernier : malheureusement, l'enfant est tué en regagnant ses lignes, sous le regard impuissant du sergent dont le cri n'a d'égal que celui poussé lorsqu'il saute sur une mine. Remis exceptionnellement vite de ses blessures, Steiner connaît à l'hôpital une aventure amoureuse avec son infirmière. Marqué par la guerre, semblant être fait pour elle, ou plutôt engagé dans un processus irréversible, il retourne en première ligne, la jeune femme ne parvenant à le retenir. L'opposition avec Stransky reprend, plus virulente encore, et lorsque l'Etat-Major décide de battre en retraite, l'officier prussien omet délibérément de transmettre l'ordre de repli à Steiner qui, avec ses hommes, se trouve isolé. Ceux-ci affrontent victorieusement diverses attaques, avant de se trouver à un poste de l'Armée Rouge gardé uniquement. par des femmes, à qui Steiner laisse en pâture le seul de ses soldats membre du parti nazi, parti et idéologie qu'il déteste, à l'instar d'ailleurs de Stransky, au plus haut point. Ayant rattrapé leurs lignes, ils y sont accueillis par des tirs de mitrailleuse, que le capitaine a ordonnés pour cacher sa félonie. Au lieu de le tuer, Steiner inverse les rôles, dans un éclat de rire cynique et figé.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 29 mars 1976
Fin : 26 septembre 1976