Cartouche (1961) Philippe de Broca

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France07 mars 1962
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Cartouche" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPhilippe de Broca
ScénaristeDaniel Boulanger
ScénaristePhilippe de Broca
ScénaristeCharles Spaak
DialoguisteDaniel Boulanger
Société de production Les Films Ariane (Paris)
Société de production Filmsonor
Société de production Vides Cinematografica (Roma)
Directeur de productionAlexandre Mnouchkine
Directeur de la photographieChristian Matras
Ingénieur du sonJean Rieul
Compositeur de la musique originaleGeorges Delerue
DécorateurFrançois de Lamothe
CostumierRosine Delamare
MonteurLaurence Méry

générique artistique

Jean-Paul Belmondo(Louis-Dominique Bourguignon, dit Cartouche)
Claudia Cardinale(Vénus)
Odile Versois(Isabelle de Ferrussac)
Marcel Dalio(Malichot)
Noël Roquevert(Le sergent recruteur)
Jess Hahn(La Douceur)
Jean Rochefort(La Taupe)
Philippe Lemaire(Ferrussac)
Jacques Charon(Le colonel)
Lucien Raimbourg(Le maréchal)
Dominique Davray(une dame)
Jacques Hilling(un aubergiste)
Paul Préboist(un aubergiste)
Pierre Repp(marquis de Griffe)
Jacques Balutin(le moine Capucine)
Alain Decock(Louison)
Madeleine Clervanne(Pierette, la duègne)
Raoul Billerey
Jean Lanier
René Marlic
Georges Montant
Louis Viret

Bibliographie

Synopsis

Fils d'un marchand de vin de la Courtille, Dominique est devenu, à vingt ans, un des plus habiles voleurs à la tire de la bande de Malichot, le roi des vide-goussets. Risquant de se faire arrêter par la maréchaussée dans son quartier de la Courtille, Dominique, qui prendra bientôt le nom de Cartouche, trouve refuge dans l'armée. Il y fait la rencontre de deux coquins, La Taupe et La Douceur, qui seront ses futurs lieutenants et ses plus fidèles amis. Volant la caisse du régiment, il est rattrapé et enfermé. Il s'évade et rencontre dans un cabaret une charmante jeune bohémienne, Vénus, que tourmentent deux gendarmes. Il la délivre et désormais, Vénus sera sa compagne. Elle l'aide à cacher le trésor volé à l'armée. Cartouche revient à Paris et supplante Malichot, à la tête de ses voleurs. D'une poignée d'hommes sans foi ni loi, Cartouche fera la première organisation criminelle, pillant et volant sans vergogne, faisant régner la terreur à travers Paris et ses environs, rançonnant et achetant les consciences, bref, une des plus redoutables bandes de hors-la-loi qui ait jamais existé. Au cours de ses aventures forcenées, bien qu'aimant tendrement sa fidèle Vénus, Cartouche est tenté par l'amour d'une dame inaccessible, Isabelle de Ferrussac, la femme du premier policier du royaume. Pour elle, il volera les diamants du Grand Turc, mais il veut qu'elle se donne à lui et ne s'aurait s'imposer dans la violence. Malichot, qui n'a pas pardonné à son jeune émule de l'avoir supplanté, le trahira auprès de la police ; et c'est ainsi que Cartouche sera cerné par les lieutenants du roi, dans ce vieux moulin où il avait donné rendez-vous à la belle Isabelle. Accourue à son secours, Vénus trouvera la mort. Cartouche, portant sa femme dans ses bras, ira, au bal donné par les Ferrussac, arracher aux danseurs et aux dames leur joyaux pour en couvrir la dépouille de Vénus. Avec La Douceur et La Taupe, quelques brèves années restent à Cartouche pour venger Vénus, piller tout ce qui passe, avilir les consciences, mépriser les riches et les puissants.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 17 juillet 1961
Fin : 06 octobre 1961

Lieux de tournage