Belle de jour (1966) Luis Buñuel

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France24 mai 1967
Procédé image35 mm - Couleur
Durée100 mn
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Belle de jour" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurLuis Buñuel
Assistant réalisateurPierre Lary
Assistant réalisateurJacques Fraenkel
ScénaristeLuis Buñuel
ScénaristeJean-Claude Carrière
Auteur de l'oeuvre originaleJoseph Kesseld'après le roman "Belle de jour"
DialoguisteLuis Buñuel
DialoguisteJean-Claude Carrière
Société de production Paris-Films Production (Paris)
Société de production Five Films (Rome)
ProducteurRaymond Hakim
ProducteurRobert Hakim
Directeur de productionHenri Baum
Distributeur d'origine Valoria Films (Paris)
Directeur de la photographieSacha Vierny
CadreurPhilippe Brun
Ingénieur du sonRené Longuet
DécorateurRobert Clavel
CostumierHélène Nourry
CostumierYves Saint-Laurent
MaquilleurJanine Jarreau
CoiffeurSimone Knapp
MonteurLouisette Hautecoeur
ScriptSuzanne Durrenberger
RégisseurMarc Goldstaub
Photographe de plateauRaymond Voinquel

générique artistique

Catherine Deneuve(Séverine Serizy)
Jean Sorel(Pierre)
Michel Piccoli(Henri Husson)
Geneviève Page(Madame Anaïs)
Francisco Rabal(Hyppolite)
Georges Marchal(le duc)
Pierre Clémenti(Marcel)
Françoise Fabian(Charlotte)
Francis Blanche(Adolphe)
Macha Méril(Renée Fevret)
Pierre Vaudier(un chirurgien)
Albert Domergue(un chirurgien)
Claude Salez(l'agent qui abat Marcel)
Iska Khan(le client asiatique)
Marcel Charvey(le professeur Henri)
Marc Eyraud(le barman)
Bernard Musson(le majordome)
Claude Cerval(le chauffeur)
Luis Buñuel(un consommateur à la Cascade, un passant aux Champs-Elysées)
Pierre Marsay(le docteur
Michel Charrel(le cocher)
Louis Viret(l'encaisseur)
Stéphane Bouy(un homme au bar)
Antonio Passalia(un homme au bar)
François Maistre(le professeur)
Dominique Dandrieux(Catherine)
Maria Latour(Mathilde)
Brigitte Parmentier(Séverine enfant)
Muni(Pallas, la femme de chambre)
Bernard Fresson(le grêlé)
Adélaïde Blasquez(la bonne)
D. de Roseville(le cocher)

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Sites Internet

Synopsis

Le ménage de Séverine et de Pierre a toutes les apparences du bonheur : ils sont mariés depuis un an, et vivent sans soucis financiers dans un intérieur d'un luxe raffiné. Mais la pure beauté de la jeune femme cache un enfer de désirs insatisfaits qui se traduisent toutes les nuits par un même cauchemar à la fois atroce et délicieux : dans un archaïque landau, son mari l'entraîne dans une promenade romantique puis la livre aux sévices et brutalités de deux valets grossiers et goguenards. La patience et la délicatesse de Pierre ne parviennent pas à la délivrer de ses obsessions. La curiosité et un besoin instinctif d'avilissement la conduisent, non sans hésitations, chez l'accueillante Madame Anaïs dont l'adresse lui a été perfidement indiquée par un ami de leur ménage, Husson. Sous le nom de Belle de Jour, elle découvre auprès de clients variés, la vulgarité bestiale, le fétichisme et tout un éventail de perversions humiliantes qui éveillent ses sens. C'est enfin la révélation dans les bras d'un voyou, Marcel. Séverine n'est pas débarrassée des phantasmes oniriques où elle est toujours la victime couverte de boue, mais elle croît avoir trouvé une sorte d'apaisement apparent. Celui-ci est bientôt rompu par sa confrontation avec Husson, venu un jour en client chez Mme Anaïs. Consciente de sa déchéance dont elle l'accuse d'avoir été l'artisan, et masochiste jusqu'au bout, elle s'offre à lui mais il la repousse,. Cependant, Marcel a l'âme d'un caïd : il réclame l'exclusivité de sa Belle de Jour. Anaïs consent à laisser Séverine s'enfuir. Le truand amoureux a tôt fait de la relancer chez elle. Lorsqu'il comprend que c'est la présence du mari qui les sépare, il tire sur Pierre qui rentre chez lui. Il est lui-même peu après abattu par la police. Pierre n'est pas mort mais paralysé, aveugle et muet. Husson, le diabolique Husson, pour achever son oeuvre de destruction, lui révèle la double vie de celle qui le soigne. Le rêve est alors le seul refuge de Séverine.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Videos

EditeurCanal+ Vidéo
DistributeurCanal+ Vidéo
Annee1996
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
CollectionCanal + vidéo classique
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée96 minutes
EditeurCanal+ Vidéo
DistributeurManga Video
Annee2003
VersionVersion originale
FormatDVD - ZONE 2 (Europe/Japon)
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée100 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 10 octobre 1966

Palmares