La Voie lactée (1968) Luis Buñuel

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France15 mars 1969
Procédé image35 mm - Couleur
Durée101 mn
DistributeurCarlotta Films (source : ADRC)
>> Rechercher "La Voie lactée" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurLuis Buñuel
Assistant réalisateurPierre Lary
Assistant réalisateurPatrick Saglio
ScénaristeLuis Buñuel
ScénaristeJean-Claude Carrière
DialoguisteLuis Buñuel
DialoguisteJean-Claude Carrière
Société de production Greenwich Film Productions (Paris)
Société de production Medusa Produzione (Roma)
ProducteurSerge Silberman
Producteur exécutifUlly Pickardt
Directeur de productionUlly Pickardt
Distributeur d'origine C.C.F.C. - Compagnie Commerciale Française Cinématographique (Paris)
Directeur de la photographieChristian Matras
CadreurBernard Noisette
Ingénieur du sonJacques Gallois
Compositeur de la musique originaleLuis Buñuel
DécorateurPierre Guffroy
CostumierJacqueline Moreau
MaquilleurJacqueline Pipard
MonteurLouisette Hautecoeur
ScriptSuzanne Durrenberger
RégisseurJean Lara
Maître d'armesClaude Carliez
Photographe de plateauJean Distinghin

générique artistique

Paul Frankeur(Pierre)
Laurent Terzieff(Jean)
Auguste Carrière(Soeur Françoise)
Ellen Bahl(Madame Garnier)
Julien Guiomar(le curé espagnol)
Muni(la Supérieure)
Agnès Capri(la directrice de l'institution Lamartine)
Georges Marchal(le jésuite)
Delphine Seyrig(la prostituée)
Julien Bertheau(Monsieur Richard, le maître d'hôtel)
Georges Douking(le berger avec la chèvre)
Michel Daquin(le père)
Pierre Maguelon(le caporal garde civile)
Jean Clarieux(l'apôtre Pierre)
Denis Manuel(Rodolphe, un étudiant protestant)
Daniel Pilon(François, l'ami de Rodolphe)
Jean-Daniel Ehrmann(le condamné)
Pierre Lary(le jeune moine)
Christian Van Cau(l'apôtre André)
Claudio Brook(l'évêque)
Claude Cerval(le brigadier)
Edith Scob(La Vierge)
Claudine Berg(la mère de famille)
Christine Simon(la jeune fille enchaînée)
Béatrice Costantini(une fille de Priscillien)
Claude Jetter(la Vierge dans l'auberge)
Rita Maiden(une fille de Priscillien)
Jacqueline Rouillard(la femme de la salle de restaurant)
Gabriel Gobin(Monsieur Garnier)
Pierre Clémenti(l'ange de la mort)
Alain Cuny(L'homme à la cape )
Jean-Claude Carrière(Priscillien)
Bernard Verley(Jésus)
Bernard Musson(l'aubergiste)
Michel Piccoli(le marquis)
François Maistre(le curé français)
Michel Etcheverry(l'inquisiteur)
Marcel Pérès(le curé de l'auberge espagnole)
Jean Piat(le janséniste)
Marius Laurey(l'aveugle)
José Bergosa(le diacre de Priscillien)
Luis Buñuel(la voix du narrateur)
Paul Pavel
Douglas Read
Raoul Delfosse
Louis Malle
Jean-Louis Broust
Stéphane Bouy
Michel Creton
Pascal Fardoulis
César Torres
Jacques Rispal
Jean Dhermay
Christian Simon
Bernard Cohn

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

Cette méditation fantaisiste et surréaliste de Luis Bunuel est impossible à résumer rationnellement car, par essence, elle s'oppose à toute raison. Il s'agit du voyage de deux clochards goguenards qui, sur la route de Saint-Jacques de Compostelle (le célèbre pèlerinage était comparé au Moyen Age à la Voie Lactée qui traverse le ciel) font toutes sortes de rencontres insolites dont la succession échappe au temps et à l'espace. Les deux hommes passeront indifféremment d'un lieu à l'autre, d'un siècle à l'autre. Un homme vêtu de noir les aborde sur la route et leur parle comme Dieu parla à Osée dans la Bible. Dans une auberge, un curé discute avec un gendarme de l'Eucharistie. A la fin de cette épineuse discussion, deux ambulanciers emmènent le prêtre, qui n'est autre qu'un échappé de l'asile psychiatrique. Dans un restaurant « quatre étoiles », un maître d'hôtel féru de théologie réfute devant les serveurs les hérésies sur la double nature du Christ. A un moment, l'un des deux clochards pense au Christ et aussitôt nous voyons la Sainte-Famille comme la représentent les gravures saint-sulpiciennes. L'équipée picaresque des deux hommes les amène aussi à assister à une parodie de spectacle de fin d'année donné par les petites élèves d'un collège religieux. Chemin faisant, ils passent à côté de toutes les hérésies qui s'animent et revivent sous leurs yeux ; celle de Priscillien, jouée en latin, celle des manichéens, condamnés par un concile du VIe siècle. Transportés ensuite au XVIe siècle, les deux clochards assistent à un duel à l'épée entre un janséniste et un jésuite. Ils arrivent enfin à Saint-Jacques de Compostelle pour y trouver la prostituée dont leur parla, au tout début de leur périple, le prophète Osée. Et ils voient le Christ accomplir un miracle qui n'en est peut-être pas un.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Videos

EditeurCiné Vidéo Film
DistributeurFil à Film (Gaillon)
Annee1993
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée100 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 26 août 1968