Clair de femme (1978) Costa-Gavras

Pays de productionFrance ; Italie ; République fédérale d'Allemagne
Sortie en France29 août 1979
>> Rechercher "Clair de femme" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

Réalisateur Costa-Gavras
Scénariste Costa-Gavras
Auteur de l'oeuvre originaleRomain Gary
Société de production Janus Film und Fernseh-Produktion GmbH (Frankfurt am Main)
Société de production Les Films Corona
Société de production Les Films Gibé (Paris)
Société de production Parva Cinematografica (Rome)
Producteur déléguéGeorges-Alain Vuille
Directeur de productionMichel Choquet
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieRicardo Aronovich
CadreurPhilippe Brun
Ingénieur du sonPierre Gamet
MixeurClaude Villand
Compositeur de la musique originaleJean Musy
DécorateurMario Chiari
DécorateurEric Simon
MonteurFrançoise Bonnot

générique artistique

Yves Montand(Michel)
Romy Schneider(Lydia Towarski)
Romolo Valli(Galba)
Lila Kedrova(Sonia)
Heinz Bennent(Georges)
Roberto Benigni(Barman Clapsy's)
Dieter Schidor(Sven)
Catherine Allégret(la prostituée)
François Perrot(Alain)
Daniel Mesguich(le commissaire)
Gabriel Jabbour(Sacha)
Hans Verner(Klauss)
Pierre Cheremetieff
Runge(Chants Russes)
Jean-Claude Bouillaud
Éliane Borras
Gabriel Dussurget
Isabelle Bucaille
Jean-François Gobbi
Béatrice Costantini
Fanny Delbrice
André Dumas
Jacques Dynam
Michèle Lituac
Philippe Manesse
Jean-Pierre Rambal
Jean Reno
Michel Robin
Katia Romanoff
Jacques Sempey
Mireille Pame
Bob Castella
Giuliana Calandra
Margherita Ciboldi
Miranda Campa
Antonio Berkov
Ibrahim Seck

Bibliographie

Synopsis

Caracas ou Yaoundé, peu importe. L'essentiel est de fuir. Loin. Loin de cette maison où Yannick a choisi de mourir afin d'échapper à la douleur, à la laideur. La maison où Yannick agonise, l'abandonnant à jamais à sa révolte, à sa douleur, à sa rage impuissante... Fuir, mais à quoi bon? Alors, Michel s'accroche comme un noyé à cette silhouette de femme qu'il a heurtée en sortant d'un taxi sans même s'apercevoir que c'est Lydia qui s'accroche à lui comme à une bouée. Parce qu'elle aussi a mal. Comme a mal le senor Galba, dresseur de chiens, auteur d'un numéro mondialement célèbre et parfaitement horrible, qui vit dans la terreur de la mort qui rôde autour d'un quatrième infarctus... Tout le monde a mal sur cette terre, même si Michel se fout de la douleur des autres. Alors, du cabaret où se produit le senor Galba, Lydia emmène Michel dans sa douleur à elle, dans la maison luxueuse de sa belle-mère, Sonia, où se donne une fête. L'anniversaire d'Alain Towarski, son mari, responsable de la mort de leur fillette, victime d'une aphonie jargonesque. Perdu à jamais dans un délire d'onomatopées que surveille une Sonia abusive. "Ma douleur contre la tienne" : c'est ensemble, au creux d'un même lit, que Michel et Lydia accueillent l'aube, signe que Yannick est morte, comme elle l'avait voulu. C'est ensemble qu'ils affrontent les reproches de la famille, les soupçons de la police. Pourtant, au dernier moment, Lydia prend peur devant cet amour immense. Elle part pour Caracas ou Yaoundé. Loin. Avec la certitude de revenir - Et de n'être plus seule.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurÉditions Atlas (Paris)
DistributeurÉditions Atlas (Paris)
Annee2000
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
CollectionInoubliable Yves Montand
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée105 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 04 décembre 1978
Fin : 16 février 1978