Le Doulos (1962) Jean-Pierre Melville

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France08 février 1963
Procédé image35 mm - NB
Durée110 mn
DistributeurSophie Dulac (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Doulos" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Pierre Melville
Assistant réalisateurCharles Bitsch
Assistant réalisateurVolker Schlöndorff
ScénaristeJean-Pierre Melville
Auteur de l'oeuvre originalePierre Lesoud'après le roman "Le Doulos"
DialoguisteJean-Pierre Melville
Société de production Rome-Paris Films
Société de production Compagnia Cinematografica Champion (Roma)
ProducteurGeorges de Beauregard
ProducteurCarlo Ponti
Directeur de productionJean-Pierre Melville
Directeur de productionGeorges de Beauregard
Distributeur d'origine Lux Compagnie Cinématographique de France (Paris)
Distributeur d'origine C.C.F.C. - Compagnie Commerciale Française Cinématographique (Paris)
Directeur de la photographieNicolas Hayer
CadreurHenri Tiquet
Ingénieur du sonJulien Coutellier
Compositeur de la musique originalePaul Misraki
DécorateurDaniel Guéret
MonteurMonique Bonnot
MonteurJean-Pierre Melville
MonteurMichèle Boëhm
ScriptElisabeth Rappeneau
RégisseurJean Pieuchot
RégisseurRoger Scipion
Photographe de plateauRaymond Voinquel
Photographe de plateauRoger Forster

générique artistique

Jean-Paul Belmondo(Silien)
Serge Reggiani(Maurice Faugel)
Jean Desailly(le commissaire Clain)
Fabienne Dali(Fabienne)
Michel Piccoli(Nuttheccio)
René Lefèvre(Gilbert Varnove)
Aimé de March(Jean)
Monique Hennessy(Thérèse Dalmain)
Marcel Cuvelier(un inspecteur)
Jack Léonard(un inspecteur)
Carl Studer(Kern)
Christian Lude(le médecin)
Jacques de Léon(Armand)
Paulette Breil(Anita)
Philippe Nahon(Rémy)
Charles Bayard(le vieux monsieur)
Daniel Crohem(l'inspecteur Salignari)
Charles Bouillaud(le barman du " Cotton Club ")
Georges Sellier(un barman)
Robert Blome(un barman)
Andrès(le maître d'hôtel)
Dominique Zardi(l'homme de Nuttheccio)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

En langue verte, Doulos signifie chapeau. Porter le chapeau, c'est être un mouchard. Seuls, les « doulos » intelligents vivent vieux. Et mieux vaut pour eux n'avoir pas d'amis. Le « doulos » qui a deux amis, l'un policier, l'autre truand, se rend la vie impossible. C'est ce qui arrive à Cilien, brave garçon sans aucun principe moral, qui joue sur les deux tableaux mais a le malheur de s'être pris d'amitié pour Maurice, malfrat sans scrupules et pas malin, en même temps que pour Salignari, inspecteur individualiste qu'il renseigne le cas échéant et dont il reçoit une certaine protection. Maurice sort de prison, après quatre ans passés à l'ombre. Il a perdu la main, mais il lui faut « travailler ». Il commence par commettre l'erreur de tuer Gilbert, receleur qui l'a recueilli, mais qui a autrefois tué sa femme pour l'empêcher de parler, et le pille. Puis il va consciencieusement faire son « casse ». Manque de chance : quelqu'un les a « donnés » et Salignari survient, tout seul. Maurice l'abat. Blessé, il est recueilli par Cilien et Jean. Mais les camarades de « Sali » essaient de faire parler Cilien qui, pour jeter du lest, indique où s'emparer de Maurice. Celui-ci se croit trahi. Il ne reste plus à Cilien qu'à « fabriquer » pour innocenter Maurice des coupables qui ne parleront pas - et pour cause. Après ce qu'il appelle sa « dernière Bonne Action », Cilien espère se retirer des affaires. Mais le destin est déjà en marche et, pour Maurice et lui, ce sera la mort.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Videos

EditeurStudioCanal Vidéo
DistributeurStudioCanal Vidéo
Annee2002
VersionVersion originale
FormatDVD - ZONE 2 (Europe/Japon)
CollectionSérie Noire
PaysFrance
Nb/coul.Noir et Blanc
Durée100 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 16 avril 1962
Fin : 14 juin 1962

Lieux de tournage