Poussière d'ange (1986) Edouard Niermans

Pays de productionFrance
Sortie en France 1987
>> Rechercher "Poussière d'ange" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurEdouard Niermans
ScénaristeJacques Audiard
ScénaristeDidier Haudepin
ScénaristeAlain Le Henry
ScénaristeEdouard Niermans
Société de production FR3 Cinéma
Société de production Les Films de la Saga
Société de production Président Films (Paris)
Société de production Top n°1
Société de production UGC - Union Générale Cinématographique
Producteur déléguéJacques-Eric Strauss
Directeur de productionPierre Tati
Distributeur d'origine UGC - Union Générale Cinématographique
Directeur de la photographieBernard Lutic
Ingénieur du sonJean-Pierre Ruh
Compositeur de la musique originaleVincent-Marie Bouvot
Compositeur de la musique originaleLéon Senza
DécorateurDominique Maleret
MonteurYves Deschamps
MonteurJacques Witta
Photographe de plateauGeorges Pierre

générique artistique

Bernard Giraudeau(Simon Blount)
Fanny Bastien(Violetta Reverdy)
Fanny Cottençon(Martine)
Jean-Pierre Sentier(Georges-Albert Landry)
Michel Aumont(Le commissaire André Florimont)
Yveline Ailhaud(mère)
Louis Audubert(mari de Cindy)
James Bakech(voyou dans la cage)
Pierre Belot(maître d'hôtel)
Gérard Blain(Broz)
Patrick Bonnel(Malpêche)
Bertie Cortez(Roberto Canovas)
Valérie Deronzier(une femme de chambre)
Max Fournel(le père)
François Giombini(secrétaire de Broz)
Jean-Pierre Hutinet(gérant du supermarché)
Daniel Laloux(le médecin-légiste)
Luc Lavandier(Gabriel)
Jean-Marie Lemaire(un inspecteur)
Henri Marteau(Igor Malévitch)
Marie Matheron(stagiaire archiviste)
Georges Montillier(Jean-Etienne)
Daniel Russo(Melchior)
Véronique Silver(Mme Bouche)
Alain Stern(concierge de l'hôtel)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Il n'a pas toujours eu des chaussures italiennes Simon, ni de Martine. Martine, c'est sa femme. Elle l'avait quitté, pour Igor, et il lui avait envoyé la table à la figure. Le même jour, sa fille rentrait de la neige, une banque était visitée, un "mac" égorgé, et, dans les réserves d'un hyper-marché, il rencontrait Violetta. Etrange Violetta, qui campe là à cause, prétend-elle, d'un pari fait avec ses collègues du musée. Simon, le lendemain, a confié à l'ami Georges-Albert, un privé, et la garde de sa gosse et la recherche de sa femme. Lui, il assure la nuit. C'est comme ça qu'il tombe à nouveau sur Violetta à qui il se confie et qu'il ira attendre à la sortie de "son" travail. Le sien de boulot ne marche pas trop: un flic alcolo vaguement clodo qui fait du raffût ça ne demande qu'à être muté. C'est ce que lui dit son patron, Florimont, après l'esclandre à l'hôtel où Igor a été retrouvé perforé et Martine cou coupé mais en vie. Visionnant les bandes de la banque, Simon, cependant, reconnaît une silhouette, un regard. Alors il enquête sur Violetta, "son" musée, "ses" parents et découvre l'orphelinat où elle a été élevée avec Gabriel, en qui il reconnaît bientôt le jeune homme photographié par Georges-Albert juste avant l'assassinat d'Igor. Naguère proxénète, celui-ci, avec l'égorgé, "soutenait" la mère de Violetta, prostituée morte dans des circonstances douteuses dont ils étaient sortis blanchis grâce à... Florimont, le père non reconnaissant de Violetta, que Simon fait avouer et arrêter. Reste Broz, l'avocat. Simon arrivera trop tard: Gabriel a opéré; mais à temps pour aider la vengeresse à gagner l'Italie après que son ami s'est sacrifié. Dans son train, Simon, pimpant, sourit à sa petite famille tout en songeant à la fascinante Violetta.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurUnion Cinématographique
DistributeurFilm Office (Neuilly sur Seine)
Annee1992
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée114 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)147027
Nombre de salles de sortie (Paris)33
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)11
Nombre d'entrée première semaine (Paris)47841

Tournage

Dates de tournage

Début : 20 octobre 1986
Fin : 19 décembre 1986