Les Baratineurs (1964) Francis Rigaud

Pays de productionFrance
Sortie en France 1965
>> Rechercher "Les Baratineurs" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurFrancis Rigaud
ScénaristeFrancis Rigaud
ScénaristeClaude Viriot
DialoguisteAlbert Simonin
Société de production Téléfrance Films
Directeur de productionStany Cordier
Directeur de la photographieJean Fontenelle
Ingénieur du sonGuy Rophé
Compositeur de la musique originaleBernard Gérard
DécorateurClaude Bouxin
MonteurGabriel Rongier

générique artistique

Jean Poiret(André)
Michel Serrault(Henri)
Pascale Roberts(Jacqueline Dujardin)
Francis Blanche(Louis Dujardin)
Darry Cowl(César Brandini)
Jean-Louis Tristan(un autre extra)
Christian Ballister
Mick Besson(un homme de main)
Jean-Roger Caussimon(l'héraldiste)
Marcel Charvey(Dardaillan)
Simone Darot
Dominique Delpierre(Cybèle)
Max Desrau(Takaroff)
Jean Droze(Hector Barbichet)
Hélène Duc(Marie-Laure du Portail)
Sébastien Floche(le notaire)
Michel Galabru(l'entrepreneur)
Suzel Goffre
Bénédicte Lacoste(Sylvie Dujardin)
Marie Mansart
Max Montavon(le secrétaire de Brandini)
Pipo Morizi(l'homme de main)
Carlo Nell(un extra)
Pierre Nunzi(Jacques)
Roger Pierre(un aubergiste)
Olivia Poli
Guy Revaldy
Emile Riandreys
Rivers Cadet
Robert Rollis(l'électricien)
Jean-Marc Thibault(l'autre aubergiste)
Jean Tissier(le duc)
Pierre Tornade(Thès)
César Torres(Rodrigo Rodriguès)
Paul Vervisch
Ingrid Weiss(la secrétaire de Brandini)

Bibliographie

Synopsis

Le prégénérique nous montre un artiste vénitien mettant la dernière touche à un rétable en bois doré qu'il achève devant l'admiration béate de son épouse et de sa fille. Mais des voleurs surgissent. Et la précieuse oeuvre d'art de la Renaissance italienne (signée Duranti) passe par de nombreuses mains avant d'échouer dans le hangar de la fermette de M. et Mme Dujardin, poissonniers. Et c'est précisément aujourd'hui l'inauguration de leur luxueuse poissonnerie, dont les heureux propriétaires et leur jolie fille, Isabelle, font les honneurs avec une grâce fort recherchée. Mais les antiquaires, les resquilleurs, les chercheurs de bonnes affaires sont là. Ils veillent jalousement à ne pas communiquer le fruit de leurs savantes investigations à leurs rivaux, car tous, après une pittoresque course au trésor, savent que les Dujardin possèdent le fameux retable de Duranti. Mais, on ne sait où ces derniers, non avertis de la grande valeur de l'objet, l'ont abandonné. Au moment où se termine l'inauguration, un court-circuit se produit. C'est le sauve-qui-peut général. Mais les Dujardin ont pu rejoindre leur maison de campagne. Là, ils reçoivent la visite de deux aigrefins qui se font passer pour de grands banquiers genevois. Puis, la célèbre antiquaire Marie-Laure Duportail surgit, ce qui donne le départ d'une véritable chevauchée dont le but est invariablement le fameux rétable. Mais les Dujardin, dont la situation financière est désastreuse, sont sauvés de la ruine par un dernier larron ; il leur achète comptant l'oeuvre d'art tant convoitée.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation