588 rue Paradis (1991) Henri Verneuil

Pays de productionFrance
Sortie en France 1992
>> Rechercher "588 rue Paradis" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurHenri Verneuil
Assistant réalisateurAntoine Garceau
Assistant réalisateurPatrick Malakian
ScénaristeHenri Verneuil
Société de production TF1 Films Production
Société de production Les Artistes Associés
Société de production V. Films (Paris)
Société de production Quinta Communications
Société de production Carthago Films (Paris)
ProducteurTarak Ben Ammar
Producteur exécutifMark Lombardo
Directeur de productionMichel Choquet
Distributeur d'origine AMLF (Paris)
Directeur de la photographieEdmond Richard
Ingénieur du sonJean-François Auger
Ingénieur du sonAlain Sempé
Compositeur de la musique originaleJean-Claude Petit
DécorateurPierre Guffroy
CostumierCatherine Gorne
CostumierChouchane Abello
MonteurHenri Lanoë

générique artistique

Claudia Cardinale(Araxi)
Omar Sharif(Hagop Zakarian)
Richard Berry(Pierre Zakar/Azad Zakarian)
Diane Bellego(Carole)
Nathalie Roussel(Gayané)
Nicolas Vaccaro(Tigrane)
Zabou(Astrid Setian)
Danièle Lebrun(mère d'Alexandre)
Jacques Villeret(Alexandre Pages)
Isabelle Sadoyan(tante Anna)
Maurice Chevit(Nazareth)
Eve Ruggieri(journaliste)
Sylvie Joly(Georgette Sylva)
Bernard Musson(maître d'hôtel)
Jacky Nercessian(Apkar)
Ginette Garcin

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Les choses ont changé pour Azad Zakarian. Le voici maintenant loin de Marseille, de la boutique du 168 rue Paradis, auteur à succès, richissime. Il a épousé Carole, rencontrée dans un palace du lac Léman, qui a fignolé son "look" jusqu'à lui faire changer son nom: il est Pierre Zakar dont on répète "La Chevalière", une pièce sur l'enfance d'Azad Zakarian... Et son enfance l'envahit. C'est la visite d'Alexandre qui, trente ans auparavant, avait humilié le petit Arménien pauvre qu'il était dans un goûter de gosses riches. C'est Hagop, son père, invité pour la "première", que Carole installe dans une suite d'hôtel bien trop luxueuse. Pendant la première, Azad fait la connaissance d'Astrid, Arménienne elle aussi, qui anime un petit journal, avant de retrouver son père et fuir les mondanités. Tout éloigne Azad de Carole, surtout après la mort d'Hagop. L'enterrement de son père à Marseille ramène Azad à son vrai monde, à son identité. Lorsqu'Araxi "Mayrig" vient vivre quelques jours auprès du couple et de ses enfants, que ceux-ci veulent apprendre l'arménien, Carole est furieuse. Mademoiselle Astrid, retrouvée par hasard, enseignera l'arménien à Charlotte et Adrien, Azad divorce, achète pour Araxi la superbe maison du 588 rue Paradis qui la fit rêver jadis et viendra y passer les vacances avec ses enfants (et Astrid?). En quittant Mayrig, Azad ne peut s'empêcher de penser qu'un jour, peut-être proche, un message lui apprendra le pire...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurTF1
DistributeurTF1
Annee0
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée122 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)103845
Nombre de salles de sortie (Paris)33
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)7
Nombre d'entrée première semaine (Paris)38630