Tamango (1957) John Berry

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1958
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Tamango" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJohn Berry
Assistant réalisateurMarc Maurette
Auteur de l'oeuvre originaleProsper Mérimée
DialoguisteGeorges Neveux
Société de production Les Films du Cyclope (Paris)
Société de production Da. Ma. Cinematografica (Roma)
Directeur de productionRené-Gaston Vuattoux
Directeur de la photographieEdmond Séchan
Ingénieur du sonPierre Calvet
Compositeur de la musique originaleJoseph Kosma
DécorateurMax Douy
CostumierGeorges Wakhevitch
MonteurRoger Dwyre
Coordinateur des effets spéciauxNicolas Wilcke

générique artistique

Curd Jürgens(Commandant Reinker)
Dorothy Dandridge(Aïché)
Jean Servais(Corot)
Roger Hanin(Bébé)
Alex Cressent(Tamango)
Doudou Babet(Chadi)
Habib Benglia(le chef)
Jacques Bernard
Karamako Cissé
S. Damiz
Y. Eboué
Assane Fall
Clément Harari(le cuisinier)
René Hell
Samuel M'Bondi
Guy Mairesse(Werner)
Abesakar Samba
Douta Seck
Bachir Touré(Zaru)
Julien Verdier(Fernando)
B. Vitalien

Bibliographie

Synopsis

Malgré l'abolition de l'esclavage vers 1820, des bateaux négriers clandestins continuaient leur odieux trafic. Sur la côte guinéenne, un chef de tribu vient de vendre une cinquantaine de ses sujets, des noirs sains et forts, contre quelques barils de rhum et des fusils. Le bétail humain est hissé sur le bateau (l'Esperanza I) et entassé dans les cales. Le capitaine du négrier a l'habitude de ce commerce. Le monotone voyage est adouci par la présence d'une jeune esclave noire, Aïché, dont il a fait sa maîtresse depuis plusieurs parcours, et qui lui est devenue aussi indispensable que l'alcool dont il se grise. Mais cette traversée ne sera pas facile ! Les esclaves noirs vont se grouper sous l'autorité du plus fort et du plus courageux d'entre eux : Tamango. Malgré les supplications d'Aïché, qui a compris que la révolte de ses frères de couleur était vouée à la plus atroce des répressions, Tamango et ses camarades briseront leurs chaînes et, à la faveur de l'exercice pris sur le pont, se jetteront sur les marins armés pour s'emparer de leurs fusils. Ils arriveront à tuer quelques blancs, mais le capitaine, mitraillette en main, aura raison de leur révolte et les survivants redescendront précipitamment dans leur cale où ils s'enfermeront. Leur mutinerie sera sans issue. Aïché, honteuse de la façon dont sont traités ceux de sa race, se réfugie auprès d'eux. Malgré les supplications du capitaine, elle partagera le sort des esclaves et mourra avec eux lorsque, excédé, le capitaine fera feu sur la cale. La mutinerie est écrasée. Les noirs massacrés l'emportent sur leur maître, car « on ne peut vendre un homme mort ».
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation