Yesterday's Enemy (1959) Val Guest

Section d'assaut sur le Sittang

Pays de productionGrande-Bretagne
Sortie en France16 octobre 1959
Procédé image35 mm - NB
Durée95 mn
>> Rechercher "Yesterday's Enemy" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurVal Guest
Assistant réalisateurJohn Peverall
Assistant réalisateurTom Walls
ScénaristePeter R. Newman
Auteur de l'oeuvre originalePeter R. Newmand'après la pièce télévisée "Yesterday's enemy"
Société de production Hammer Film Productions
Producteur exécutifMichael Carreras
Distributeur d'origine Columbia Films (Paris)
Directeur de la photographieArthur Grant
CadreurLen Harris
Ingénieur du sonBuster Ambler
Ingénieur du sonRed Law
Ingénieur du sonJohn Aldred
Créateur des décorsBernard Robinson
Directeur artistiqueDon Mingaye
CostumierMolly Arbuthnot
MaquilleurRoy Ashton
CoiffeurHenry Montsash
MonteurAlfred Cox
ScriptBeryl Booth

générique artistique

Stanley Baker(le capitaine Allan Langford)
Guy Rolfe(Padre)
Leo McKern(Max Anderson)
Gordon Jackson(le sergent McKenzie)
David Oxley(le médecin)
Richard Pasco(le second lieutenant Hastings)
Russell Waters(le brigadier)
Philip Ahn(le major Yamazaki)
Bryan Forbes(Dawson)
Wolfe Morris(l'informateur)
David Lodge(Perkins)
Percy Herbert(Wilson)
Edwina Carroll(Suni)
Barry Lowe(Turner)
Alan Keith(Bendish)
Howard Williams(Davies)
Timothy Bateson(Simpson)
Arthur Lovegrove(Patrick)
Donald Churchill(Elliott)
Nicholas Brady(l'ordonnance)
Barry Steele(Brown)

Bibliographie

Synopsis

1942. Dans la jungle birmane, une colonne de soldats britanniques tente de rejoindre son régiment sous la conduite du capitaine Langford. Malgré la souffrance de ses hommes, Langford n'arrête leur progression que pour permettre aux radios de réparer l'émetteur. Un village est à proximité, Langford décide de l'occuper. Mais celui-ci est aux mains des Japonais et c'est après un dur engagement que les Anglais peuvent s'y installer. A l'issue de la bataille, Langford capture un civil que maints indices lui dénoncent comme un espion en possession de secrets militaires importants. Pour l'obliger à parler, Langford a recours à un moyen que désapprouvent l'aumônier et le correspondant de guerre présents dans la colonne : il fait fusiller sous les yeux du suspect deux villageois innocents, ceci afin de lui prouver qu'il n'hésitera pas à le tuer lui-même. L'espion parle et révèle d'importants secrets dont peut dépendre la vie de plusieurs milliers d'hommes. Après de nouveaux engagements sanglants avec des forces japonaises qui encerclent le village, Langford et quelques survivants sont capturés par le commandant japonais Yamasaki. Yamasaki soupçonne Langford d'avoir fait parler l'espion et d'avoir prévenu par radio le Q.G. anglais. Mais il a besoin d'une certitude pour agir à son tour : il doit obtenir les aveux de Langford. Si Langford ne parle pas, il fusillera ses hommes sous ses yeux et lui laissera à lui la vie sauve. Avec l'accord de ses hommes, dont l'aumônier et le correspondant de guerre, Langford refuse de parler. Tandis que le peloton d'exécution s'apprête à ouvrir le feu, il tente désespérément d'atteindre le poste de radio. Il est abattu par deux sentinelles en même temps que ses hommes tombent sous les balles du peloton.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 12 janvier 1959

Lieux de tournage