Filles de nuit (1958) Maurice Cloche

Pays de productionFrance ; République fédérale d'Allemagne ; Italie
Sortie en France 1959
>> Rechercher "Filles de nuit" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMaurice Cloche
Assistant réalisateurJean-Pierre Decourt
ScénaristeMaurice Cloche
ScénaristeGeorges Tabet
Auteur de l'oeuvre originalePietro Ferrari
AdaptateurMaurice Cloche
DialoguisteAndré Tabet
Société de production C.E.C. - Comptoir d'Expansion Cinématographique (Paris)
Société de production Prora Film (Roma)
Société de production Constantin Film Produktion GmbH (München)
ProducteurLucien Vittet
Directeur de productionJulien Rivière
Directeur de la photographieJacques Mercanton
CadreurCharles-Henri Montel
Ingénieur du sonRobert Teisseire
Compositeur de la musique originaleGuy Magenta
DécorateurRobert Giordani
MaquilleurGeorges Bouban
MonteurFanchette Mazin
ScriptRégine Hernou
RégisseurEric Geiger

générique artistique

Georges Marchal(Charly)
Claus Holm(le père Hermann)
Nicole Berger(Neda)
Gil Vidal(Paul)
Georges Chamarat(le prieur)
Kai Fischer(Marlène)
Scilla Gabel(Lola)
Renato Baldini(Marco)
Catherine Romane(Gisèle)
Guy Marly(Dédé)
Jandeline(la directrice)
Georges Lycan(complice de Charly)
Maurice Sarfati(le garçon)
Dominique Davray(Isma)
Lucienne Delyle(la chanteuse)
Marianne Girard(Mado)
Tania Miller(Lina)
Chantal Deberg(Monique)
Nicole Riche(Barbara)
Dominique Page(Odette)
Jean-Jacques Delbo(Solal)
Simone Paris(Mme Solal)
Henri-Jacques Huet(le policier)
Jany Clair(une entraineuse)
Raymone(Suzanne)
Waltraut Haas
Anne-Marie Mersen
Serge Nadaud
Ruth Wilbert
Pierre Massimi

Bibliographie

Synopsis

Sortie la veille de la prison pour femmes de Marseille, Odette Laffont - une prostituée qui voulait rompre avec « le milieu » - est trouvée noyée dans un bassin du vieux Port : règlement de comptes des souteneurs ; Paul, le barman du Zanzi - quartier général des « caïds » - est emmené au commissariat et interrogé sur Odette ; sa fiancée Néda, poursuivie par les manoeuvres équivoques de Marco, un ami du patron du Zanzi, se réfugie auprès de Marlène, la « femme » du patron, Charly. Croyant suivre un client, Marlène monte dans un taxi, accompagnée de Néda. Elles arrivent à « La Clairière » où le Père Herman, ancien légionnaire, essaye de recueillir les prostituées qui se présentent. Elles jouissent là de la plus grande liberté. Certaines arrivent à rompre avec le milieu et à se reclasser par un travail honnête. Néda, examinée par la doctoresse, apprend qu'elle est enceinte. Pour faire échec à l'influence croissante du Père Herman sur les prostituées, Marco et Charly décident de lui infliger une correction. Mais le Père Herman connaît le close-combat et ce sont ses agresseurs qui mordent le pavé. Dépités, ils décident de retrouver l'adresse des filles qu'il a sauvées grâce à l'introduction de Marlène, leur complice, à « La Clairière », et de prévenir leurs patrons de leur identité et de leur passé. Réussite complète : les malheureuses domestiques ou employées sont renvoyées par les bourgeois offensés et « La Clairière » se trouve soudain si remplie que financièrement le Père Herman et la directrice se trouvent débordés. Une nuit, un groupe de filles essaiera pendant quelques heures de reprendre le « travail » pour alimenter la caisse ! Lassitude du Père Herman devant l'incompréhension de son troupeau ! Les souteneurs Marco et Charly craignent que Paul et Néda ne les dénoncent. En état de légitime défense, Paul tuera Marco. Et tandis qu'un incendie criminel embrase « La Clairière », le Père Herman voit arriver Marlène - la brebis égarée - repentante et décidée à se tourner vers une nouvelle vie. Après tant de lutte en apparence stérile, le Père Herman comprend que son apostolat n'aura pas été vain.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation