Goto, l'île d'amour (1968) Walerian Borowczyk

Pays de productionFrance
Sortie en France29 janvier 1969
Procédé image35 mm - NB - Couleur
Durée89 mn
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Goto, l'île d'amour" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurWalerian Borowczyk
Assistant réalisateurPatrick Saglio
Assistant réalisateurChristiane Regnault
Assistant réalisateurJacques Trefouel
ScénaristeWalerian Borowczyk
Collaborateur scénaristiqueDominique Duvergé
DialoguisteWalerian Borowczyk
Société de production Euro-Images
Société de production Les Productions René Thévenet
ProducteurRené Thévenet
ProducteurLouis Duchesne
Directeur de productionLouis Duchesne
Distributeur d'origine Télécinex (Paris)
Directeur de la photographiePaul Cotteret
Directeur de la photographieGuy Durban
CadreurNoël Véry
CadreurJean-Pierre Platel
Ingénieur du sonNorbert Gernolle
Ingénieur du sonGérard de Lagarde
MixeurJacques-Clément Duval
Compositeur de la musique préexistanteGeorg Friedrich Haendel"Concerto n°11"
Auteur des chansons originalesWalerian Borowczyk"L'hymne national de Goto"
MaquilleurSerge Groffe
MonteurLouis Duchesne
MonteurCharles Bretoneiche
ScriptSuzanne Ohanessian
Photographe de plateauGeorges Pierre
Photographe de plateauAlain Dagbert

générique artistique

Pierre Brasseur(Goto III)
Ligia Branice(Glossia)
Ginette Leclerc(Gonasta)
Jean-Pierre Andréani(le lieutenant Gono)
Guy Saint-Jean(Grozo)
Michel Thomass(Gras, le géant guillotiné)
Michel Charrel(Grymp)
René Dary(Gomor)
Pascale Brouillard(Gauda, la petite fille à l'âne)
Colette Régis(la tenancière du bordel)
Noël Michely(le musicien à la scie)
Percival Russel(Gotudo)
Steve Kalfa(Gilo)
Fernand Bercher(l'instituteur)
Hubert Lassiat(le vieux général aux lunettes)
Rudy Lenoir(le juge d'instruction)
Ari Arcadi(l'exécuteur de chiens)
Raoul Darblay(Gwino, le vieux général au corné acoustique)
Guy Bonnafoux(Gurto)
Alain Marco(Gabro)
Roland Fleuri(un soldat)
André Cassan(le médecin)
Pierre Collet
Maritin
Robert Capia
Paul Pellardi
Alain-Noël
Canari

Bibliographie

Synopsis

Un univers clos, telle est la petite île de Goto, qui seule a résisté au séisme qui a englouti, en 1887, le reste de l'archipel. Goto III, le gouverneur, fait régner sur les lieux un véritable climat concentrationnaire. Les habitants, terrorisés, vivent repliés sur eux-mêmes, n'ayant pas évolué depuis cent ans. Du sommet de sa forteresse Goto III observe, avec ses jumelles, les ouvriers des carrières de pierres, véritables esclaves soumis à sa volonté. A Goto, on ne punit pas directement les condamnés - et les prisonniers sont nombreux ! - on les soumet à un combat singulier. Le survivant a la vie sauve. Les habitants, Goto et sa jolie épouse Glossia, assistent à ces luttes sanglantes. C'est ainsi que l'affreux petit Grozo a triomphé, avec souplesse et malice, du géant Gra. Gracié, Grozo se voir chargé de trois tâches importantes : soigner les chaussures de Goto et de Glossia - dont il est amoureux -, soigner les chiens de Goto, et enfin, tâche délicate entre toutes, veiller à la destruction des mouches, grâce à de savants pièges à mouches ! Grozo s'acquitte de son mieux de son triple office, mais il est torturé par l'amour impossible qu'il porte à la belle Glossia et tente d'apaiser dans la maison close de la forteresse, où règne la douce Gonasta, la mère de Glossia, ses ardeurs inassouvies. Un jour, Grozo aperçoit Glossia en galante compagnie avec le jeune officier maître du manège, Gono. Tous les deux sont partis à cheval dans la proche campagne et voudraient quitter l'île. Goto, avec ses jumelles, a surpris les amants. Il demande à Grozo de tuer Gono. Ce dernier, avant d'exécuter l'ordre du gouverneur, se retourne contre lui et l'abat, montant toute une mise en scène pour que Gono soit soupçonné de cet assassinat.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Palmares