The Wind and the Lion (1975) John Milius

Le Lion et le vent

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France17 décembre 1975
Procédé image35 mm - Couleur
Durée119 mn
>> Rechercher "The Wind and the Lion" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJohn Milius
Réalisateur seconde équipePhil Rawlins
Assistant réalisateurMiguel Gil
Assistant réalisateurRoberto Cirla
Assistant réalisateurRoberto Parra
Assistant réalisateurMiguel A. Barbero
ScénaristeJohn Milius
Société de production MGM - Metro-Goldwyn-Mayer
ProducteurHerb Jaffe
Producteur associéPhil Rawlins
Directeur de productionLuis Roberts
Distributeur d'origine Warner-Columbia Film
Directeur de la photographieBilly Williams
CadreurDavid Harcourt
Ingénieur du sonRoy Charman
Ingénieur du sonHarry W. Tetrick
Compositeur de la musique originaleJerry Goldsmith
Créateur des décorsGil Parrondo
Directeur artistiqueR. Antonio Patón
CostumierRichard E. Lamotte
MaquilleurJosé A. Sanchez
MonteurRobert L. Wolfe
ScriptBarbara Cole
RégisseurLuis Hernanz
Directeur de castingBoaty Boatwright
Coordinateur des effets spéciauxAlex Weldon
Coordinateur des effets sonoresMilton C. Burrow
Coordinateur des effets sonoresBill Wistrom
CascadeurTerry Leonard
Photographe de plateauFederico Gómez Grau

générique artistique

Sean Connery(Mulay El Raisuli)
Candice Bergen(Eden Pedecaris)
Brian Keith(Theodore Roosevelt)
Geoffrey Lewis(Gummere)
Vladek Sheybal(le pacha)
Steve Kanaly(le capitaine Jerome)
Roy Jenson(l'amiral Chadwick)
Darrell Fetty(Richard Dreighton)
Simon Harrison(William Pedecaris)
Polly Gottesman(Jennifer Pedecaris)
John Huston(John Hay)
Nadim Sawalha(le shérif de Wazan)
Deborah Baxter(Alice Roosevelt)
Jack Cooley(Quentin Roosevelt)
Chris Aller(Kermit Roosevelt)
Marc Zuber(le sultan)
Antoine St. John(Von Roerkel)
Aldo Sambrell(l'Arabe laid)
Luis Barboo(Gayaan le terrible)
Billy Williams(Sir Joseph Kenyon-Smith)
Shirley Rothman(Edith Roosevelt)
Rusty Cox(le sergent des marines)
Larry Cross(Henry Cabot Lodge)
Alex Weldon(Elihu Root)
Akio Mitamura(l'assistant japonais)
Frank Gassman(l'assistant français)
Audrey San Felix(Miss Hitchcock)
Ben Tatar(le dessinateur)
Michael Damian(le secrétaire du président)
Leon Lieberman(un aide de camp du président)
Allen Russell(un aide de camp du président)
Howard Hagan(le diplomate)
Arthur Larkin(un agent des services secrets)
James Cooley(un agent des services secrets)
Rupert Crabb(l'homme de la montagne)
Charles Stalnaker(un reporter)
David V. Lester(un reporter)
Paul Rusking(un reporter)
Carl Rapp(le chef de gare)
Jim Mitchell(l'assistant de Gummere)
Anita Colby(la femme à la gare)
Ricardo Palacios(Torres)
Robert Case(le consultant militaire britannique)
Felipe Solano(l'Arabe à la peau vérolée)
Charley Bravo(l'Arabe décapité)
Eduardo Bea(Philippe)
Juan Cazalilla(le chef)

Bibliographie

Synopsis

Par une belle journée d'octobre 1904, un groupe de cavaliers menés par le chef berbère El Raisuli le Magnifique enlève, en plein quartier européen de Tanger, Eden Pedecaris, une jeune Américaine, et ses deux enfants. Le but d'El Raisuli consiste à prouver aux tribus la compromission de son frère, le Pacha, et de son neveu, le Sultan, avec les grandes puissances occidentales. Aussi exige-t-il des territoires en échange de la vie de ses otages. Le Pacha et le Sultan se trouvent d'autant plus cruellement embarrassés que les États-Unis, sous la présidence de Theodore Roosevelt, prennent fort mal cette atteinte à leur prestige. Pour des motifs électoraux et humanitaires, un slogan voit le jour : « Pedecaris en vie ou Raisuli mort ». Pendant ce temps, d'abord apeurée puis furieuse, Eden Pedecaris s'est familiarisée avec son étrange ravisseur. Ce qui ne l'empêche pas de tenter de fuir avec ses enfants. Mal lui en prend d'ailleurs. C'est Raisuli qui les délivre tous trois des griffes des nomades. Tandis que sa situation à Tanger, où s'affrontent les diplomates français, russes et allemands, devient intolérable, les forces américaines prennent militairement possession de la ville. Un marché est proposé à Raisuli : de l'argent et la libre-circulation dans la province du Rif contre les prisonniers. Conscient de la possibilité d'un piège, Raisuli se décide pourtant à accepter cette offre. De fait, il est capturé par les troupes allemandes et françaises. Eden Pedecaris intervient alors auprès des Américains pour leur rappeler la promesse de Roosevelt. Afin de respecter la parole donnée, ceux-ci se battent pour délivrer Raisuli. Plus tard, le Lion - ainsi se définit-il - fera parvenir à Roosevelt une lettre l'identifiant au Vent soufflant sur le monde avec force, parfois avec maladresse.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Lieux de tournage