Morir (o no) (1999) Ventura Pons

Seconde chance

Pays de productionEspagne
Sortie en France20 juin 2001
Procédé image35 mm - Couleur
Durée92 mn
DistributeurEpicentre Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Morir (o no)" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurVentura Pons
ScénaristeVentura Pons
Auteur de l'oeuvre originaleSergi Belbeld'après la pièce de théâtre "Morir"
Société de production Els Films de la Rambla (Barcelona)
Directeur de productionXavier Basté
Distributeur d'origine Epicentre Films (Paris)
Directeur de la photographieJesús Escosa
Ingénieur du sonBoris Zapata
Compositeur de la musique originaleCarles Cases
MonteurPere Abadal

générique artistique

Lluís Homar(le réalisateur)
Carme Elías(l'épouse)
Roger Coma(le garçon)
Marc Martínez(le toxicomane)
Anna Azcona(la soeur)
Vicky Peña(la mère)
Carlota Bantulà(la fillette)
Amparo Moreno(l'infirmière)
Mingo Ràfols(le malade)
Ana Lizaran(la femme)
Mercè Pons(la femme flic)
Francesc Albiol(le flic)
Francesc Orella(la victime)
Sergi Lopez(l'assassin)
Santi Ibáñez(le policier au contrôle)

Bibliographie

Périodiques

Sites Internet

Synopsis

1. Mourir. En panne d'inspiration depuis un an, un réalisateur soumet enfin à sa femme une idée de scénario : un jeune motard sur le point de mourir renversé par une voiture entend la voix du destin qui lui donne le choix entre une vie aisée mais stérile et une mort subite. Le réalisateur est alors terrassé par un infarctus. Un héroïnomane refuse la cure que lui offre sa soeur et meurt d'une overdose. Une fillette meurt étouffée par un os du poulet que sa mère l'oblige à manger. Un professeur, hospitalisé pour fractures, meurt d'un problème pulmonaire pour n'avoir pu atteindre la sonnette. Une vieille femme dépressive, acariâtre et délaissée par son fils avale une dose mortelle de calmants. Une jeune policière nerveuse, en patrouille nocturne avec un collègue, renverse le jeune motard du début et le tue. En rentrant chez lui, un trafiquant embourgeoisé se fait descendre par un tueur à gages qu'il n'a pas su convaincre de l'épargner.|#2. 2. Ne pas mourir. Les protagonistes de Mourir, qui ont tous un lien entre eux, ont la vie sauve grâce à l'enchaînement favorable de nouvelles circonstances et une attitude plus positive. In fine, la femme du réalisateur, médecin, irritée par cette vision cérébrale du fatum, défend l'attention à l'autre et la solidarité. Plus tard, dans l'ambulance qui transporte son mari, elle l'exhorte à la vie.|#
© LES FICHES DU CINEMA 2001
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)1423
Nombre de salles de sortie (Paris)3
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)7
Nombre d'entrée première semaine (Paris)437
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)4120