Le Peuple migrateur (2000) Jacques Perrin, Jacques Cluzaud, Michel Debats

Pays de productionFrance ; Allemagne ; Espagne ; Italie ; Suisse
Sortie en France12 décembre 2001
Procédé image35 mm - Couleur
Durée100 mn
DistributeurBac Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Peuple migrateur" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJacques Perrin
RéalisateurJacques Cluzaud
RéalisateurMichel Debats
Réalisateur seconde équipeXianmin Zhang
Assistant réalisateurJérémie Apperry
Assistant réalisateurElodie Baticle
Assistant réalisateurEmmanuelle Debats
Assistant réalisateurMarie Miquel
Assistant réalisateurUrsula Sigon
Assistant réalisateurHadrien Soulez-Larivière
Assistant réalisateurFrédéric Vignal
ScénaristeJacques Perrin
ScénaristeStéphane Durand
Collaborateur scénaristiqueJean Dorst
Collaborateur scénaristiqueGuy Jarry
Collaborateur scénaristiqueFrancis Roux
Auteur de l'oeuvre originaleValentine Perrind'après une idée
Société de production Galatée Films (Paris)
Coproduction France 2 Cinéma
Coproduction France 3 Cinéma
Coproduction Bac Films
Coproduction Pandora Filmproduktion GmbH (Köln)
Coproduction NRW - Filmstiftung Nordrhein-Westfalen (Düsseldorf)
Coproduction WDR - WestDeutscher Rundfunk (Köln)
Coproduction Wanda Visión (Pozuelo de Alarcón ; Madrid)
Coproduction Eyescreen
Coproduction Les Productions JMH (Neuchâtel)
Coproduction RTS - Radio Télévision Suisse (Genève ; Lausanne)
Coproduction Les Productions de La Guéville (Paris)
ProducteurJacques Perrin
Producteur associéJean Labadie
Producteur associéReinhard Brundig
Producteur associéJean-Marc Henchoz
Producteur associéJosé María Morales
Producteur associéAndrea Occhipinti
Producteur associéDanièle Delorme
Producteur associéYves Robert
Producteur déléguéChristophe Barratier
Producteur exécutifJean de Trégomain
Directeur de productionPhilippe Gautier
Directeur de productionPhilippe Baisadouli
Directeur de productionOlli Barbé
Directeur de productionClaude Canaple
Directeur de productionJean-Michel Deroche
Directeur de productionCharles Stenhouse
Distributeur d'origine Bac Distribution
Directeur de la photographieThierry Machado
Directeur de la photographieDominique Gentil
Directeur de la photographiePhilippe Garguil
Directeur de la photographieLaurent Charbonnier
Directeur de la photographieThierry Thomas
CadreurPierre Bec
CadreurPierre Berthier
CadreurAlain Ducousset
CadreurMaxime Héraud
CadreurBenoît Nicoulin
CadreurLee Parker
CadreurChristophe Pottier
CadreurYuan Zhang
Ingénieur du sonPhilippe Barbeau
Ingénieur du sonJean-Baptiste Benoît
Ingénieur du sonPaolo de Jesus
Ingénieur du sonDenis Guilhem
MixeurGérard Lamps
Compositeur de la musique originaleBruno Coulais
DécorateurRégis Nicolino
MonteurMarie-Josèphe Yoyotte
RégisseurChristian Drozdzik
RégisseurCatherine Pierrat
RégisseurStéphane Quatrehomme
RégisseurVincent Steiger
Photographe de plateauMathieu Simonet

générique artistique

Bibliographie

Périodiques

Sites Internet

Synopsis

Après Le Peuple singe et Microcosmos, le peuple de l'herbe, J. Perrin a suivi pendant trois années les oiseaux migrateurs un peu partout sur la planète. Il signe ici lui-même la réalisation de ce documentaire animalier luxe. Comme pour Microcosmos, le choc des images est immédiat : plans magnifiques, d'une étonnante proximité (intimité presque) avec les animaux, et une partition sonore envoûtante (très habile mixage de sons directs, de sons conçus en studio et d'accompagnement musical toujours signé B. Coulais). Perrin veut montrer le plus d'espèces possibles et les oiseaux se succèdent à une cadence soutenue : oies, bernaches, grues, cigognes, flamands, cygnes, pélicans, condors, ramiers. De tous les pays, de toutes les couleurs. Les arrières-plans sont souvent eux aussi d'une beauté sauvage saisissante : la grande muraille de Chine côtoie le Grand Canyon du Colorado ou Monument Valley, la Tour Eiffel les plages du Sénégal ou le Cercle polaire. Que de prouesses techniques accomplies pour retranscrire la magie d'un envol, bénéficier de bonnes conditions météorologiques et trouver un second plan parfait ! Tout est si soigné, que l'on pense parfois à des plans "mis en scène", ce qui serait évidemment impossible ! Il aura fallu aux techniciens une patience de tous les instants, une souplesse rare et un profond respect pour la nature. Il leur aura aussi fallu copieusement innover : prises de vues en ULM, dirigeables, zodiacs lancés à pleine vitesse... L'enchantement ne peut hélas durer toute la longueur du film. Faute d'intrigues, de construction dramatique, ce ne sont qu'oiseaux qui volent, encore et toujours. On peut alors se lasser... Manquent les péripéties concrètes de si longs parcours, les difficultés rencontrées en chemin. L'enjeu étant le même pour chaque espèce : la survie. Seules quelques séquences esquissent l'incroyable précision des vols ou les terribles dangers encourus. Le plus petit des volatiles du Peuple migrateur devra parcourir plusieurs milliers de kilomètres pour se protéger du froid et pouvoir se reproduire. Une discrète voix off (Perrin lui-même) nous donne quelques (précieux mais trop rares) éléments documentaires, et une incrustation nous présente chaque espèce et son parcours annuel kilométré. Pourtant, parfois une espèce encore plus photogénique que ses pairs nous enchante (étonnants fous de Bassan). Enfin, parce que tout n'est pas merveilleux dans la nature, Perrin nous réserve une scène terrible où un oiseau blessé tente d'échapper à un groupe de crabes affamés, ou encore une scène de chasse extrêmement bien inscrite dans le récit. Bref, même si le coeur ne palpite que peu tout au long de cet étonnant voyage, le perfectionnisme de l'entreprise impressionne à chaque seconde.
© LES FICHES DU CINEMA 2001
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)419448
Nombre de salles de sortie (Paris)31
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)46
Nombre d'entrée première semaine (Paris)90670
Nombre d'entrées première semaine (France)518473
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)2731671
Nombre de salles de sortie (France)530

Tournage

Lieux de tournage