Baran (2001) Majid Majidi

Le Secret de Baran

Pays de productionIran
Sortie en France16 juin 2004
Procédé image35 mm - Couleur
Durée96 mn
DistributeurFilms Sans Frontières (Les) (source : ADRC)
>> Rechercher "Baran" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMajid Majidi
Assistant réalisateurSirus Hassanpur
Assistant réalisateurHassan Najafi
Assistant réalisateurBehzad Rafie
ScénaristeMajid Majidi
Collaborateur scénaristiqueFouad Nahas
ProducteurMajid Majidi
ProducteurFouad Nahas
Directeur de productionSeyed Saeed Seyed-Zadeh
Distributeur d'origine Les Films sans Frontières
Directeur de la photographieMohammad Davudi
CadreurMostafa Bafroomi
Ingénieur du sonYadollah Najafi
MixeurMohammad Reza Delpak
Compositeur de la musique originaleAhmad Pejman
DécorateurBehzad Kazzazi
CostumierBehzad Kazzazi
CostumierMalek Jahan Khazai
MaquilleurMohsen Mossavi
MonteurHassan Hassandoost
ScriptMunir Gheidi
Coordinateur des effets spéciauxMohsen Ruzbahani
Photographe de plateauHafez Ahmadi

générique artistique

Hossein Abedini(Lateef)
Mohammad Amir Naji(Nemar)
Zahra Bahrami(Rahmat/Baran)
Abbas Rahimi(Soltan)
Gholam Ali Bakhshi(Najaf)

Bibliographie

Synopsis

Lateef, un jeune Iranien, travaille dans un chantier de construction. Il apporte aux ouvriers des galettes de pain, des cigarettes, du thé. A son retour, un ouvrier afghan, Najaf, tombe d'un échafaudage et se casse une jambe, ce qui n'attriste pas Lateef, qui n'aime pas les Afghans. Les ouvriers travaillent illégalement. Dès que les inspecteurs du travail arrivent, il leur faut s'enfuir. Soltan, un ami du blessé, amène Rhamat, le fils de ce dernier, afin qu'il le remplace.Il est très jeune, enveloppé dans un turban, ne dit pas un mot et ne sait rien faire. Lateef, l'épie, et s'aperçoit que c'est une jeune fille. Il la suit tout le temps. Lorsqu'il voit les inspecteurs arriver, il se fait poursuivre et la sauve. Il va au village de Soltanà la recherche de Rhamat. Il voit des jeunes filles ôter péniblement des pierres du lit d'une rivière. Rhamat, Baran de son vrai nom, est parmi elles. Lateef se fait prêter de l'argent qu'il confie au vieux Soltan, pour qu'il le transmette à la famille de Baran. Ce qu'il "oublie" de faire. Lateef prend alors toutes ses économies, et achète une pairede béquilles, qu'il donne à Najaf, sans se faire voir. Afin de lui donner encore plus d'argent,il vend sa carte d'identité. Quand Lateef retrouve enfin Baran, Najaf lui annonce qu'ils partent en Afghanistan. Baran monte dans la camionnette et laisse retomber sa Burkha.
© LES FICHES DU CINEMA 2005
Logo

Exploitation